Mur d'actualités

Chemin de croix dans la ville

Retour en images sur le chemin de croix qui s'est déroulé dans la ferveur sous le magnifique ciel bleu de Monaco.




Photos : Jean-Pierre Debernardi
Chemin de croix dans la ville
Chemin de croix dans la ville

Homélie de Mgr Barsi - messe Chrismale 2019

Messe Chrismale 2019

 

Homélie de Mgr Bernard Barsi
Archevêque de Monaco

 

La messe chrismale n’a lieu qu’une seule fois dans l’année, et elle est liée à la Cène du jeudi saint, à ce repas de la Pâque où Jésus institue l’eucharistie et le sacerdoce ministériel. Comme vous le voyez, cette célébration réunit l’ensemble des prêtres, des diacres, des religieux et des laïcs autour de leur évêque. Provenant des diverses paroisses, des mouvements, des aumôneries et des services du diocèse nous manifestons ensemble l’unité de notre communauté chrétienne autour du Christ Jésus.

 

L‘évêque, pasteur de son peuple bénit les huiles qui servirontpour l’administration des sacrements tout au long de l’année liturgique : l’huile destinée aux catéchumènes (enfants et adultes qui se préparent au baptême) ; l’huile des malades qui les réconfortera dans l’épreuve de leur santé ; le saint chrême qui sera utilisée pour le baptême et la confirmation, la consécration des églises et des autels mais également pour les ordinations d’évêques et de prêtres. Si mon successeur n’est pas évêque au moment de sa nomination à l’archevêché de Monaco, il sera consacré avec cette huile du saint chrême. Nous ne connaissons pas encore son nom, mais Dieu le connaît certainement, c’est donc ce soir, l’occasion de prier déjà pour le Pasteur que Dieu donnera à notre Église.

 

Au cours de la messe chrismale, les ministres consacrés de l’Église, les prêtres, les diacres et votre archevêque vont renouveler les promesses de leur ordination. Merci de nous entourer de votre prière pour qu’en ces temps troublés, les uns et les autres, nous restions fidèles à nos engagements.

 

***

Arrêtons-nous un instant sur la symbolique de l’huile que nous employons abondamment pendant cette messe. Dans la Bible, avec le blé et le vin, l’huile est un des éléments essentiels dontDieu rassasie son peuple en terre d’Israël, si riche en oliviers. Dans le livre du Deutéronome de l’Ancienne Alliance, Dieu décrit la terre promise à son peuple : « je donnerai à votre pays la pluie en son temps, pluie d’automne et pluie de printemps, et tu récolteras ton froment, ton vin nouveau et ton huile fraîche » (Dt 11,14).

L’huile apparaît comme une bénédiction divine dont l’abondance est signe du salut et du bonheur futur de la vie éternelle. 

Elle est un remède qui fortifie le corps et ses membresendoloris. Souvenons-nous de la parabole du bon samaritain. L’évangéliste St Luc nous dit que le bon samaritain fut saisi de compassion devant l’homme blessé et abandonné sur le bord de la route. Il s’approcha, et pansa ses plaies en y versant de l’huile et du vin (Lc 10, 33-34).  

Pour souhaiter joie et bonheur à quelqu’un et lui donner une marque d’amitié et d’honneur on répand de l’huile sur sa tête. Ainsi va-t-on oindre les rois d’Israël. Cette onction est le signe extérieur du choix du roi par Dieu et s’accompagne de la venue de l’Esprit Saint qui prend possession de l’élu.

De cet Esprit, Jésus le Christ en a la plénitude. C’est ce qui se révèle lors du baptême de Jésus par Jean Baptiste, sur les bords du Jourdain. L’on vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur Jésus. Aussi Jésus, dans la synagogue de Nazareth pourra-t-il proclamer : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a consacré par l’onction » (Lc 4,18).

 

Cette irruption de l’Esprit du Christ va se produire tout à l’heure lorsque, soutenu par la prière de notre assemblée, je bénirai les huiles et lorsque, au cours de l’année, l’on fera des onctions sur ceux qui recevront les sacrements du baptême, de la confirmation ou de l’ordre ou sur les objets qui seront consacrés pour le culte divin : églises et autels.

L’huile qui tient une grande place dans la tradition biblique et liturgique, nous indique que la messe chrismale constitue le peuple chrétien, ce peuple rassemblé par la foi et les sacrements. Par l’huile du saint-chrême, l’Esprit de Dieu nous est donné. Il renouvelle le don de la Pentecôte, il anime le cœur de celles et ceux qui mettent leur foi en Jésus Christ. En cette semaine sainte, écoutons avec plus de détermination St Léon le Grand qui disait au 5° siècle : « Reconnais, ô chrétien, ta dignité́... Souviens-toi de quelle tête et de quel corps tu es membre. » Reconnaissons que par l’Esprit Saint, nous sommes les membres du Corps du Christ, nous sommes fils et filles de Dieu. En communion profonde avec le Christ, imprégnés de la grâce de l’Esprit, les chrétiens, disciples de Jésus sont appelés à porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Cette annonce se réalise avec nos paroles et nos vies imprégnées de l’évangile.  L’an dernier, lors de la même messe chrismale, après un long temps de réflexion et de partage en Église, je proclamais les orientations pastorales missionnaires du diocèse. Où en sommes-nous ? comment avons-nous progresser pour conforter la foi des croyants, rassembler la communauté chrétienne, accueillir ceux qui viennent vers nous, sortir à la rencontre des hommes et des femmes loin de la lumière du Christ ?

 

***

Depuis quelques années, l’Église catholique connaît une grave crise et les annonces semblent s’être accélérées ces derniers temps. Des crimes sexuels commis par des membres en responsabilité dans l’Église : cardinaux, évêques, prêtres, diacres, religieux ou laïcs sont largement médiatisés. Des victimes osent prendre la parole et révèlent leur douleur trop longtemps ignorée et jamais prescrite. Tous ces faits ignobles, surtout lorsqu’ils sont perpétrés sur des mineurs ou des personnes vulnérables nous scandalisent.  Le Pape François, courageusement et à la suite de son prédécesseur le Pape Benoit XVI nous appelle à écouter la souffrance des victimes et à mettre en œuvre la tolérance zéro vis-à-vis de ces délits. Dans notre diocèse, nous créons actuellement une « cellule d’écoute et d’accompagnement » pour les victimes éventuelles d’abus sexuels commis par des représentants de l’Église. 

Le Saint-Père, dans une lettre au Peuple de Dieu, parue le 20 août dernier nous invite à une conversion personnelle et communautaire, à lutter contre les abus de pouvoir dans l’Église et à ne jamais sous-évaluer la grâce baptismale que l’Esprit Saint a placé dans le cœur de chaque membre dupeuple chrétien. Pour nous évêques et prêtres, il nous appelle àrevoir notre manière d’exercer l’autorité et à considérerdavantage la vocation des laïcs, hommes et femmes.

Pour le Pape, nous sommes aujourd’hui face à une manifestation du mal, agressive et destructrice. Derrière et à l’intérieur de tout cela, il y a l’esprit du mal qui, dans son orgueil et son arrogance, se sent le maître du monde et pense avoir vaincu. Benoit XVI, le Pape émérite, dans un texte très récent, attribue la crise de la pédophilie dans l’Église à l’absence de Dieu et aux changements dans la morale sexuelle à partir des années 1960

Ce phénomène des abus sur mineurs est hélas universel. La très grande majorité des crimes se déroulent dans les familles, les milieux sportifs et éducatifs, mais dans l’Église cela est encore plus grave car ces horreurs touchent le cœur de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et protéger les brebis des loups et des prédateurs.

Dans la tempête médiatique générée par cette crise, les prêtres se sont sentis déshonorés et discrédités par les comportements honteux d’un petit nombre de leurs confrères. Plusieurs ont témoigné de leur désarroi alors que fidèlement et loyalement, ils s’efforcent de vivre leur célibat, servent le Seigneur et le peuple de Dieu et se dépensent sans compter dans leur ministère. Ce soir, je voudrais leur dire ma gratitude pour leur engagement et pour leur attachement à transmettre ce qu’ils ont reçu : le don d’une foi chrétienne qui invite à rendre le monde meilleur, plus juste et plus aimant. Je voudrais dire merci à tous les prêtres qui au cours de ma vie m’ont donné le désir de suivre le Christ.  Chacun de nous porte en lui, le visage de ces bons pasteurs. Tout à l’heure à la fin de la messe chrismale lorsque le cortège traversera l’assemblée, je vous demande d’applaudir vos prêtres et vos diacres pour leur témoigner votre reconnaissance, votre amitié et votre prière.

Merci à vous, frères et sœurs laïcs pour le soin matériel et spirituel que vous prenez de vos prêtres et diacres

Ensemble, luttons contre toutes les forces du mal. Établissonsnos vies sur le Christ Jésus, il est notre rocher. Son amour ne déçoit jamais.

 

***

 

Que cette messe chrismale nous aide les uns et les autres à avancer sur le chemin de la sainteté en fidélité à notre vocation chrétienne.

Que l’Esprit de Dieu nous rende semblables au Christ Jésus et nous donne la force de vivre l’Évangile en ce monde.

Que ce même Esprit saint soutienne tous ceux qui seront marqués par l’huile du salut : nouveaux baptisés, nouveaux confirmés, nouveaux prêtres ou évêques, malades et souffrants.

Que l’Esprit Saint maintienne notre confiance dans l’Église. Elle est sainte même si elle habitée par des hommes et des femmes pécheurs, appelés à la conversion. Elle est l’Église du Christ, il est avec elle jusqu’à la fin des temps et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

Homélie de Mgr Barsi - messe Chrismale 2019
Homélie de Mgr Barsi - messe Chrismale 2019

Récolte de dons pour Notre-Dame

Suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le Diocèse de Monaco se mobilise et met en place une caisse de solidarité qui sera reversée à terme au diocèse de Paris pour aider à la reconstruction du site dévasté.

Pour y participer, il vous suffit d’envoyer vos dons :


- Par chèque à l’ordre de “Secrétariat diocésain - Notre-Dame”, 
Diocèse de Monaco, B.P. 517, 98015 Monaco


- Par virement bancaire : 

IBAN : MC58 1273 9000 7300 4027 8000 189
BIC : CFMOMCMXXXX
Secrétariat diocésain - Notre-Dame

 

- Par internet : déposez vos dons en ligne ici

Récolte de dons pour Notre-Dame
Récolte de dons pour Notre-Dame

MARDI 16 AVRIL À 19H

Mardi 16 avril 2019 à 19h, l'Archevêque célébrera la Messe Chrismale comme chaque année en la cathédrale.

Pendant cette liturgie, l'archevêque bénit les huiles saintes qui serviront aux Sacrements du Baptême, de la Confirmation de l'Ordre et de l'Onction des malades.
A cette occasion les prêtres renouveleront leur promesse sacerdotale.


Il est possible de garer les voitures sur la place du Palais à partir de 18h.
MARDI 16 AVRIL À 19H
MARDI 16 AVRIL À 19H

Concert : la grande musique napolitaine chantée par “Le Soleil de Naples” en faveur de l’action diocésaine de carême

Le samedi 30 mars à 20h en l’église Saint-Charles aura lieu un concert au profit de la campagne de carême du diocèse qui cette année cherche à récolter des fonds pour aider à l’équipement d’une école chrétienne de jeunes filles à Kirkouk en Irak.

Ce concert exceptionnel de trois ténors napolitains de l’Opéra de Monte-Carlo accompagnés par Pauline Descharmes, pianiste concertiste et professeur à l’Académie de Musique Rainier III, ravira tous les spectateurs qui aiment le charme de la belle et grande musique napolitaine. Les grands classiques seront entonnés comme O sole mio, Torna a Surriento, Funiculì funiculà et bien d’autres encore... Un concert populaire ouvert au plus grand nombre !

N’hésitez pas à vous rendre à l’église Saint-Charles ce soir-là, l’entrée et la participation à la campagne sont libres, à la hauteur de ce que chacun peut donner. Tout le monde est invité !

Concert : la grande musique napolitaine chantée par “Le Soleil de Naples” en faveur de l’action diocésaine de carême
Concert : la grande musique napolitaine chantée par “Le Soleil de Naples” en faveur de l’action diocésaine de carême

La halte spirituelle de Carême

Le samedi 9 mars, à Bordighera, s'est déroulée la récollection de carême 2019 organisée par les soeurs Oblates de la Vierge Marie de Fatima. La journée a été animée par le PèreThierry Dassé, docteur en Philosophie et responsable de la formation permanente du diocèse de Nice.
La halte spirituelle de Carême
La halte spirituelle de Carême

Le Carême, c'est parti !!!

A travers une courte vidéo, Monseigneur Bernard Barsi présente les différentes étapes du Carême, ces 40 jours (du mercredi des cendres au vendredi Saint), temps de conversion pour se préparer à Pâques. Il y évoque également la campagne diocésaine de Carême de cette année.
Le Carême, c'est parti !!!
Le Carême, c'est parti !!!

Protection des mineurs dans l'Église : questions à Monseigneur Barsi

Monseigneur, le Pape François vient de réunir, durant 4 jours à Rome, les présidents des conférences épiscopales du monde entier pour une rencontre sur le thème de "la protection des mineurs dans l’Église" à laquelle vous avez assisté du 21 au 24 février dernier.
 
 
- D’abord, pouvez-vous nous dire, brièvement, comment se sont articulées ces 4 journées sur « la protection des mineurs dans l’Église » ?
 
Chaque journée se déroulait de manière identique :
Nous commencions le matin par un temps de prière, suivi d’une relation d’une demi-heure donnée par un cardinal, un évêque, une religieuse ou un laïc, sur un thème particulier en rapport direct avec le thème général : connaître la douleur des victimes et guérir leurs blessures ; les traitement des crises liées aux abus sexuels ; la responsabilité de l’évêque ; la responsabilité de l’évêque dans une Église collégiale ; pour une réforme juridique dans l’Église ; agir ensemble ; l’ouverture au monde ; la transparence ; la communication.
Après cette relation, l’orateur répondait brièvement aux diverses questions de l’assemblée. Ensuite une deuxième relation. 
 
Une pause-café et nous partions en carrefours regroupant les évêques de même langue. Moi-même, j’étais dans un groupe francophone où se trouvait trois cardinaux et des évêques d’Afrique, d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient.
Ces groupes, au nombre de 11, se retrouvaient également l’après-midi.
 
Le soir, pour l’ensemble des participants, nous devions faire la synthèse de ce qui nous avions échangé durant la journée.
 
Le premier jour a également été marqué par le discours d’accueil et le lancement des travaux par le Pape François.
 
Samedi a eu lieu une célébration pénitentielle et, dimanche matin, la messe de conclusion avec le discours de clôture du Pape. (cf. annexe de l’interview)
 
Il est important de souligner que le Pape a assisté à tous les débats et qu’il a été très facile de lui parler durant les pauses qu’il a partagées avec nous.
 
L’atmosphère entre les 190 participants venus de tous les pays du monde a été fraternelle, priante et grave car ce sujet de la protection des mineurs et des abus touche profondément chacun d’entre nous. A signaler, la grande liberté de parole entre les évêques.
 
 
 
 
Le point central dans les abus sur mineurs dans l’Église, ce sont les victimes : les enfants.
- Est-ce que ces victimes, ainsi que leurs familles, ont été associées à cette démarche ?
 
Tout à fait. Il y a eu, le premier jour, des victimes qui se sont exprimées soit de manière anonyme, soit à visage découvert.
Il y eut aussi diffusion de vidéos-témoignages.
 
Le matin et le soir, à l’occasion des moments de prière, des témoignages étaient insérés dans la liturgie, parfois par les victimes elles-mêmes mais, le plus souvent, relatés par une tierce personne, au nom de la victime.
 
Cette présence des victimes a été très fortement ressentie, elle a permis à toute l’assemblée de mesurer les traumatismes vécus qui sont ineffaçables et durent dans le temps. Les corps ont été salis et blessés mais les âmes également.
 
 
 

 
- Qu’est-il prévu pour accompagner et aider les victimes de ces abus ?
 
Le Pape, dans son discours d’ouverture, a demandé à notre assemblée « non pas de simples et inévitables condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces à préparer ». Ces décisions interviendront après cette session, car il faut synthétiser tout ce qui se dit et est proposé durant ces quatre jours.
 
Ce qui est important, c’est qu’il y a eu une réelle écoute des victimes, chose qui n’a pas toujours été bien faite dans le passé.
La victime, aujourd’hui, doit est mise au centre, c’est vraiment ce qui ressort de nos échanges. Elle doit être accompagnée pour sa reconstruction, les coupables doivent être punis par la justice civile et la justice ecclésiale.
 
Difficile de tirer des conclusions hâtives, mais je pense que tous les évêques ont pris conscience de ce drame et des souffrances causées par la pédophilie.


 
- Et concernant le suivi des coupables ? Quelles sanctions apporter ?
 
Nous avons eu justement une discussion sur cette question avec le Cardinal Cupich, l’Archevêque de Chicago, et l’on sait combien les États-Unis ont été marqués par ce drame.
Le Cardinal propose que, pour toute l’Église, soit créé un protocole pour qu’au moment des crimes les Évêques sachent comment ils doivent agir.
Les Évêques reconnaissent qu’ils sont responsables mais ne savent pas toujours comment agir face à de tels problèmes. Le but est de les aider à faire face à ces situations pour que les prédateurs soient jugés ainsi que ceux qui ont tenté d’étouffer l’affaire.
 
 
 
  
- Peut-on se prémunir de ces risques, par des évaluations psychologiques des candidats à la prêtrise et à la vie consacrée par exemple ?
 
C’est une question très forte qui a été mise en avant et il faut que ces questions soient abordées dans les séminaires. Les évêques ne peuvent agir seuls : avec le concours des psychologues ils permettent aux futurs prêtres d’être au clair avec leur propre sexualité et, bien sûr, ils ne pas ordonner à la prêtrise des gens qui auraient des problèmes.
 
Il a même été évoqué que l’âge de l’ordination soit relevé pour que le prêtre puisse avoir une certaine maturité humaine et sexuelle.
 
 
 
 
 
 
- Nous pensons bien que l’Évêque à un rôle central à tenir. Qu’attend-on de lui et plus particulièrement de vous Monseigneur ?
 
On attend beaucoup de l’évêque parce que, lorsqu’un problème se pose, c’est vers lui que l’on se tourne. Même si la victime ne le fait pas directement, mais charge une tierce personne de le faire, c’est l’évêque que l’on ira trouver, car il est le Père et le Pasteur de son diocèse. Par conséquent, comme l’évoquait le Cardinal Cupich, il convient de mettre en place toute une procédure pour que la victime soit entendue ainsi que le coupable.  En toute transparence,  une équipe de collaborateurs (laïcs et prêtres) aidera l’évêque.
 
Il a été proposé que, dans les grands diocèses, soit créée une cellule d’accueil et d’écoute des victimes qui pourraient ainsi se confier et seraient ensuite accompagnées afin de leur permettre de se reconstruire.
 
 
 
 
  
- En anticipant un peu on suppose que le Saint-Père va envoyer un message fort aux victimes ainsi qu’à leurs familles ?
 
Le Pape a fait ce dimanche une homélie remarquable pour nous inviter à ne pas laisser ces abus sexuels à continuer à se perpétrer dans l’Église, à rester impunis.
Il a formé une Commission pontificale de la protection des mineurs et c’est cette commission qui a animé les débats qui ont été préparés pendant ces 4 jours.
Je suppose que cette commission, dès la fin de notre séjour, va nous aider, va nous donner les consignes qui auront été approuvées par le Saint-Père.
 
J’ai remarqué, personnellement, qu’il y avait de grandes différences d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre.
En Afrique, par exemple, on va s’organiser pour constituer comme un tribunal de village qui va régler ces problèmes. La justice civile intervient très peu à ce moment-là.
Alors que dans nos pays occidentaux la justice civile est saisie très vite. Quand il y a présomption de crime il faut avertir la justice.
 
Il y a vraiment une atmosphère très fraternelle ainsi qu’une forme de gravité car le sujet touche profondément chacun de nous.
 
 
 
 

 
- Pour terminer, Monseigneur, que peut-on attendre comme mesures concrètes dans notre diocèse ?
 
Dans son homélie de clôture, le Pape François nous a demandé de concentrer nos efforts sur huit points : La protection des enfants ; un sérieux irréprochable dans la lutte ; une véritable purification pour une plus grande sainteté des prêtres ; la formation des futurs prêtres ; renforcer des lignes-guides pour ne couvrir aucun abus ; accompagner les personnes victimes d’abus ; lutter contre les sites internet qui véhiculent des images pornographiques avec des mineurs ; poser la question du tourisme sexuel qui corrompt les enfants.
Dans le diocèse, avec le Conseil épiscopal, nous redirons que si dans le passé, il y a pu avoir des problèmes, il faut que les gens parlent. Il faudra créer une « cellule d’écoute et d’accompagnement » pour les victimes et éventuellement pour la désignation des coupables. La situation dans un petit diocèse comme le nôtre est quand-même différente de celle de grands pays comme les USA, la Belgique, l’Allemagne ou la France, mais nous devons et serons exemplaires !
 
Pour conclure, je retiens l’appel du Saint-Père à une véritable conversion. Car l’abus des mineurs est hélas répandu partout dans toutes les cultures et toutes les sociétés.  L’Église se doit de lutter contre ces drames qui, en défigurant son visage, blessent l’innocence des enfants. L’Église doit combattre le mal, elle doit écouter, défendre, protéger les enfants et toutes les personnes vulnérables.
 
 
 
 
 
 
 
 
Homélie du pape François – 24 février 2019
 
Chers frères et sœurs,
En rendant grâce au Seigneur qui nous a accompagnés ces jours-ci, je voudrais remercier chacun de vous pour l’esprit ecclésial et l’engagement concret que vous avez manifestés avec tant de générosité. 

Notre travail nous a amenés à reconnaître, une fois de plus, que l’ampleur du fléau des abus sexuels sur mineurs est malheureusement un phénomène historiquement répandu dans toutes les cultures et toutes les sociétés. Il est devenu, seulement en des temps relativement récents, un objet d’études systématiques, grâce au changement de sensibilité de l’opinion publique sur un problème considéré comme tabou dans le passé, ce qui signifie que tous connaissaient sa présence mais que personne n’en parlait. Cela me rappelle également la pratique religieuse cruelle, répandue par le passé dans certaines cultures, qui consistait à offrir des êtres humains – spécialement des enfants - en sacrifice dans les rites païens. Cependant, encore aujourd’hui, les statistiques disponibles sur les abus sexuels sur mineurs, établies par diverses organisations et organismes nationaux et internationaux (OMS, Unicef, Interpol, Europol et d’autres), ne présentent pas la véritable ampleur du phénomène, souvent sous-estimé principalement parce que de nombreux cas d’abus sexuels sur mineurs ne sont pas dénoncés[1], en particulier ceux, très nombreux, qui sont commis dans le milieu familial. 
Rarement, en effet, les victimes se confient et cherchent de l’aide[2]. Derrière cette réticence, il peut y avoir la honte, la confusion, la peur de vengeance, la culpabilité, la méfiance dans les institutions, les conditionnements culturels et sociaux, mais aussi la désinformation sur les services et les structures qui peuvent aider. L’angoisse, malheureusement, conduit à l’amertume, voire au suicide, ou parfois à la vengeance en faisant la même chose. La seule chose certaine est que des millions d’enfants dans le monde sont victimes d’exploitation et d’abus sexuels. 
Il serait important de rapporter les chiffres globaux – à mon avis toujours partiels - au niveau mondial[3], puis européen, asiatique, américain, africain et au niveau de l’Océanie, pour donner un aperçu de l’ampleur et de la profondeur de ce fléau dans nos sociétés[4]. Je voudrais, pour éviter des discussions inutiles, souligner avant tout que la mention de certains pays a comme unique objectif de citer les données statistiques figurant dans les Rapports susmentionnés. 
La première vérité qui émerge des données disponibles est que ceux qui commettent les abus, autrement dit les violences (physiques, sexuelles ou émotionnelles), sont surtout les parents, les proches, les maris d’épouses mineures, les entraineurs et les éducateurs. En outre, d’après des données de l’Unicef pour l’année 2017 concernant 28 pays dans le monde, sur 10 jeunes filles qui ont eu des rapports sexuels forcés, 9 révèlent avoir été victimes d’une personne connue ou proche de leur famille. 
D’après les données officielles du gouvernement américain, plus de 700 000 enfants aux États-Unis sont victimes, chaque année, de violences et de mauvais traitements, d’après l’International Center For Missing and Exploited Children (ICMEC), un enfant sur 10 subit des abus sexuels. En Europe, 18 millions d’enfants sont victimes d’abus sexuels[5]. 
Si nous prenons l’exemple de l’Italie, le rapport du “Téléphone bleu” souligne, pour l’année 2016, que 68,9% des abus se passent au sein du propre foyer du mineur[6]. 
Le théâtre des violences n’est pas seulement le milieu familial, mais aussi celui du quartier, de l’école, du sport[7] et, malheureusement aussi ecclésial. 
Des études effectuées ces dernières années sur le phénomène des abus sexuels sur mineurs, il ressort également que le développement du webet des moyens de communication a contribué à accroitre notablement les cas d’abus et de violences commis on line. La diffusion de la pornographie se propage rapidement dans le monde à travers les réseaux. Le fléau de la pornographie a pris des proportions terrifiantes, avec des effets délétères sur le psychisme et sur les relations entre homme et femme, ainsi qu’entre eux et les enfants. Un phénomène en continuelle expansion. Une partie très importante de la production pornographique a tristement pour objet les mineurs qui sont ainsi gravement blessés dans leur dignité. Les études dans ce domaine décrivent que cela se produit selon des modes de plus en plus horribles et violents ; on en arrive à l’extrême des actes d’abus sur mineurs commandités et suivis en direct à travers les réseaux[8]. 
Je rappelle ici le Congrès international qui s’est tenu à Rome sur le thème de la dignité de l’enfant à l’ère numérique ; ainsi que le premier Forum de l’Alliance interreligieuse pour des Communautés plus sûres, qui a eu lieu, sur le même thème, en novembre dernier, à Abou Dhabi. 
Un autre fléau est le tourisme sexuel : d’après les données de 2017 de l’Organisation Mondiale du Tourisme, chaque année dans le monde, trois millions de personnes voyagent pour avoir des rapports sexuels avec un mineur[9]. Le fait que les auteurs de tels crimes, dans la plupart des cas, ne reconnaissent pas que ce qu’ils commettent est un crime, est significatif. 
Nous sommes, donc, devant un problème universel et transversal qui, malheureusement, existe presque partout. Nous devons être clairs : l’universalité de ce fléau, alors que se confirme son ampleur dans nos sociétés[10], n’atténue pas sa monstruosité à l’intérieur de l’Église. 
L’inhumanité du phénomène au niveau mondial devient encore plus grave et plus scandaleuse dans l’Église, parce qu’en contradiction avec son autorité morale et sa crédibilité éthique. La personne consacrée, choisi par Dieu pour guider les âmes vers le salut, se laisse asservir par sa propre fragilité humaine, ou sa propre maladie, devenant ainsi un instrument de Satan. Dans les abus, nous voyons la main du mal qui n’épargne même pas l’innocence des enfants. Il n’y a pas d’explications satisfaisantes pour ces abus sur des enfants. Humblement et courageusement, nous devons reconnaître que nous sommes devant le mystère du mal, qui s’acharne contre les plus fragiles parce qu’ils sont images de Jésus. C’est pourquoi dans l’Église s’est accrue, ces temps-ci, la prise de conscience de devoir non seulement chercher à enrayer les abus très graves par des mesures disciplinaires et des procédures civiles et canoniques, mais aussi d’affronter résolument le phénomène à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Église. Elle se sent appelée à combattre ce mal qui touche le centre de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et les protéger des loups avides. 
Je voudrais ici réaffirmer clairement : si dans l’Église on détecte même un seul cas d’abus – qui représente déjà en soi une horreur-, un tel cas sera affronté avec la plus grande gravité. En effet, dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et le pouvoir. Nous avons le devoir d’écouter attentivement ce cri silencieux étouffé. 
Il est donc difficile de comprendre le phénomène des abus sexuels sur les mineurs sans considérer le pouvoir, étant donné qu’ils sont toujours la conséquence de l’abus de pouvoir, l’exploitation d’une position d’infériorité de l’être abusé sans défense qui permet la manipulation de sa conscience et de sa fragilité psychologique et physique. L’abus de pouvoir est présent aussi dans les autres formes d’abus dont sont victimes presque quatre-vingt-cinq millions d’enfants oubliés de tous : les enfants-soldats, les mineurs prostitués, les enfants sous-alimentés, les enfants enlevés et souvent victimes du monstrueux commerce des organes humains, ou transformés en esclaves, les enfants victimes des guerres, les enfants réfugiés, les enfants avortés, et ainsi de suite. 
Devant tant de cruauté, tant de sacrifices idolâtriques des enfants au dieu du pouvoir, de l’argent, de l’orgueil, de l’arrogance, les seules explications empiriques ne sont pas suffisantes ; elles ne sont pas capables de faire comprendre l’ampleur et la profondeur de ce drame : Encore une fois l’herméneutique positiviste montre sa limite. Elle nous donne une véritable explication qui nous aidera à prendre les mesures nécessaires, mais elle n’est pas capable de nous donner une signification. Et nous, aujourd’hui, nous avons besoin d’explicationset de significations. Les explications nous aideront beaucoup dans le champ opérationnel, mais elles nous laisseront à mi- chemin. 
Quelle serait donc la “signification” existentielle de ce phénomène criminel? Tenant compte de son étendue et de sa profondeur humaine, il n’est aujourd’hui que la manifestation actuelle de l’esprit du mal. Sans avoir présente cette dimension nous resterons loin de la vérité et sans véritables solutions. 
 
Frères et sœurs, nous sommes aujourd’hui face à une manifestation du mal, flagrante, agressive et destructrice. Derrière et à l’intérieur de tout cela, il y a l’esprit du mal qui, dans son orgueil et son arrogance, se sent le maître du monde[11] et pense avoir vaincu. Et cela, je voudrais vous le dire avec l’autorité d’un frère et d’un père, certes petit, mais qui est pasteur de l’Eglise qui préside à la charité : dans ces cas douloureux, je vois la main du mal qui n’épargne même pas l’innocence des petits. Et cela me conduit à penser à l’exemple d’Hérode qui, poussé par la peur de perdre son pouvoir, ordonna de massacrer tous les enfants de Bethléem[12].
Et de même que nous devons prendre toutes les mesures pratiques que le bon sens, les sciences et la société nous offrent, de même nous ne devons pas perdre de vue cette réalité et prendre les mesures spirituelles que le Seigneur lui-même nous enseigne : humiliation, accusation de nous-mêmes, prière, pénitence. C’est le seul moyen de vaincre l’esprit du mal. C’est ainsi que Jésus l’a vaincu[13]. 

L’objectif de l’Eglise sera donc celui d’écouter, de défendre, de protéger et de soigner les mineurs abusés, exploités et oubliés, où qu’ils se trouvent. L’Eglise, pour atteindre cet objectif, doit se mettre au-dessus de toutes les polémiques idéologiques et des politiques journalistiques qui instrumentalisent souvent, pour des intérêts divers, même les drames vécus par les petits. 
L’heure est venue, par conséquent, de collaborer ensemble pour éradiquer cette brutalité du corps de notre humanité, en adoptant toutes les mesures nécessaires déjà en vigueur au niveau international et au niveau ecclésiastique. L’heure est venue de trouver le juste équilibre de toutes les valeurs en jeu et de donner des directives uniformes pour l’Eglise, en évitant les deux extrêmes d’un justicialisme, provoqué par le sens de la faute en raison des erreurs du passé et de la pression du monde médiatique, et d’une autodéfense qui n’affronte pas les causes et les conséquences de ces graves délits. 
Dans ce contexte, je souhaite mentionner les “Best Practices” formulées, sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé[14], par un groupe de dix agences internationales qui a développé et approuvé un ensemble de mesures appelé INSPIRE, c’est-à-dire sept stratégies pour mettre fin à la violence contre les enfants[15]. 
Se prévalant de ces lignes-guide, l’Eglise, dans son itinéraire législatif, grâce aussi au travail accompli, ces dernières années, par la Commission Pontificale pour la Protection des Mineurs, et grâce à la contribution de notre présente rencontre, on se concentrera sur les dimensions suivantes : 
1. La protection des enfants : l’objectif premier de toute mesure est celui de protéger les petits et d’empêcher qu’ils soient victimes de tout abus psychologique et physique. Il convient donc de changer les mentalités pour combattre l’attitude défensive et réactive visant à sauvegarder l’Institution, au bénéfice d’une recherche sincère et décidée du bien de la communauté, en donnant la priorité aux victimes des abus dans tous les sens du terme. Doivent toujours être présents sous nos yeux les visages innocents des petits, rappelant la parole du Maître : « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en pleine mer. Malheureux le monde à cause des scandales! Il est inévitable qu’arrivent les scandales; cependant, malheureux celui par qui le scandale arrive! » (Mt 18, 6-7). 
2. Un sérieux irréprochable : je voudrais redire ici que l’« l’Eglise ne se ménagera pas pour faire tout ce qui est nécessaire afin de livrer à la justice quiconque aura commis de tels délits. L’Eglise ne cherchera jamais à étouffer ou à sous-estimer aucun cas. » (Discours à la Curie romaine, 21 décembre 2018). En raison de sa conviction, « les péchés et les crimes des personnes consacrées se colorent de teintes encore plus sombres d’infidélité, de honte, et ils déforment le visage de l’Eglise en minant sa crédibilité. En effet, l’Eglise, ainsi que ses enfants fidèles, est aussi victime de ces infidélités et de ces véritables “délits de détournement” » (ibid.).
3. Une véritable purification : malgré les mesures prises et les progrès faits en matière de prévention des abus, il convient d’imposer un perpétuel et renouvelé engagement à la sainteté des pasteurs dont la configuration au Christ Bon Pasteur est un droit du peuple de Dieu. On rappelle donc « la ferme volonté de persévérer, de toutes ses forces, sur la route de la purification. L’Eglise s’interrogera sur comment protéger les enfants, comment éviter de telles catastrophes, comment soigner et réintégrer les victimes, comment renforcer la formation dans les séminaires [...]. On cherchera à transformer les erreurs commises en opportunité pour éliminer ce fléau non seulement du corps de l’Eglise mais aussi de la société » (ibid.). La sainte crainte de Dieu nous porte à nous accuser nous-mêmes – comme personne et comme institution – et à réparer nos manquements. S’accuser soi-même : c’est un début de sagesse lié à la sainte crainte de Dieu. Apprendre à s’accuser soi-même, comme personne, comme institution, comme société. En réalité, nous ne devons pas tomber dans le piège d’accuser les autres, ce qui est un pas vers le prétexte qui nous sépare de la réalité. 
4. La formation : autrement dit, les exigences de la sélection et de la formation des candidats au sacerdoce avec des critères non seulement négatifs, visant principalement à exclure les personnalités problématiques, mais aussi positifs en offrant un chemin de formation équilibré pour les candidats idoines, tendu vers la sainteté y compris la vertu de chasteté. Saint Paul VI, dans l’Encyclique Sacerdotalis caelibatus écrit : « Une vie qui, comme celle du prêtre gardant le célibat, comporte un si total et si intime engagement dans toute sa structure intérieure et extérieure, exclut en effet les sujets insuffisamment équilibrés du point de vue psychophysiologique et moral ; et l’on ne peut prétendre que, en ce domaine, la grâce supplée la nature » (n. 64). 
5. Renforcer et vérifier les lignes-guides des Conférences Episcopales : c’est-à-dire réaffirmer l’exigence de l’unité des évêques dans l’application des mesures qui ont valeur de normes et non pas uniquement d’orientations. Aucun abus ne doit jamais être couvert (comme ce fut le cas par le passé) et sous-évalué, étant donné que la couverture des abus favorise l’expansion du mal et ajoute un nouveau scandale. En particulier, développer une nouvelle approche efficace pour la prévention dans toutes les institutions et les milieux des activités ecclésiales. 
6. Accompagner les personnes victimes d’abus : Le mal qu’elles ont vécu laisse en elles des blessures indélébiles qui se manifestent également par des rancœurs et des tendances à l’autodestruction. L’Église a donc le devoir de leur offrir tout le soutien nécessaire en recourant à des experts dans ce domaine. Écouter, je me permets cette expression : ‘‘perdre du temps’’ dans l’écoute. L’écoute guérit le blessé et nous guérit aussi nous-mêmes de l’égoïsme, de la distance, du ‘‘cela ne me regarde pas’’, de l’attitude du prêtre et du lévite dans la parabole du bon samaritain. 
7. Le monde digital : la protection des mineurs doit tenir compte des nouvelles formes d’abus sexuel et d’abus de tout genre qui les menacent dans les milieux où ils vivent et à travers les nouveaux instruments qu’ils utilisent. Les séminaristes, les prêtres, les religieux, les religieuses, les agents pastoraux et tous doivent être conscients que le monde digital et l’utilisation de ses instruments ont souvent plus d’impact qu’on ne le pense. Il faut ici encourager les pays et les Autorités à appliquer toutes les mesures nécessaires pour limiter les sites web qui menacent la dignité de l’homme, de la femme et en particulier des mineurs : le crime ne jouit pas du droit de liberté. Il faut absolument nous opposer avec la plus ferme détermination à ces abominations, veiller et lutter afin que le développement des petits ne soit pas troublé ou brouillé par leur accès incontrôlé à la pornographie qui laissera des traces négatives profondes dans leur esprit et dans leur âme. Nous devons nous engager afin que les jeunes gens et les jeunes filles, en particulier les séminaristes et le clergé, ne deviennent pas des esclaves de dépendances fondées sur l’exploitation et l’abus criminel des innocents et de leurs images et sur le mépris de la dignité de la femme ainsi que de la personne humaine. Sont mises en évidence les nouvelles normes sur les ‘‘délits les plus graves’’ approuvées par le Pape Benoît XVI en 2010, auxquels était ajouté comme nouveau cas d’espèce de délit « l’acquisition, la détention ou la divulgation » par un clerc « d’images pornographiques de mineurs [...], de quelque manière que ce soit et quel que soit l’instrument employé ». On parlait alors de « mineurs [de moins] de quatorze ans » ; à présent nous estimons nécessaire de hausser cette limite d’âge pour étendre la protection des mineurs et insister sur la gravité de ces faits. 
8. Le tourisme sexuel : le comportement, le regard, l’esprit des disciples et des serviteurs de Jésus doivent savoir reconnaître l’image de Dieu dans chaque créature humaine, en commençant par les plus innocentes. C’est seulement en puisant dans ce respect radical de la dignité de l’autre que nous pourrons le défendre de la puissance déferlante de la violence, de l’exploitation, de l’abus et de la corruption, et le servir de manière crédible dans sa croissance intégrale, humaine et spirituelle, dans la rencontre avec les autres et avec Dieu. Afin de combattre le tourisme sexuel, il faut la répression judiciaire, mais aussi le soutien et des projets de réinsertion des victimes de ce phénomène criminel. Les communautés ecclésiales sont appelées à renforcer l’accompagnement pastoral des personnes exploitées par le tourisme sexuel. Parmi celles-ci, les plus vulnérables et ayant besoin d’une aide particulière sont sûrement les femmes, les mineurs et les enfants : ces derniers, toutefois, ont besoin d’une protection et d’une attention spéciales. Que les autorités gouvernementales leur accordent la priorité et agissent de toute urgence pour combattre le trafic et l’exploitation économique des enfants. À cet effet, il est important de coordonner les efforts à tous les niveaux de la société et aussi de collaborer étroitement avec les organisations internationales en vue d’élaborer un cadre juridique qui protège les mineurs contre l’exploitation sexuelle dans le tourisme et qui permette de poursuivre légalement les délinquants[16]. 
Permettez-moi d’adresser ma vive gratitude à tous les prêtres et à toute les personnes consacrées qui servent le Seigneur fidèlement et totalement et qui se sentent déshonorés et discrédités par les comportements honteux de quelques de leurs confrères. Nous portons tous – Eglise, personnes consacrées, peuple de Dieu, voire Dieu lui-même – les conséquences de leur infidélité. Je remercie, au nom de toute l’Église, la très grande majorité des prêtres qui non seulement sont fidèles à leur célibat mais se dépensent dans un ministère rendu aujourd’hui encore plus difficile par les scandales provoqués par un petit nombre (mais toujours trop nombreux) de leurs confrères. Et merci également aux fidèles qui connaissent bien leurs bons pasteurs et continuent de prier pour eux et de les soutenir. 
Enfin, je voudrais souligner l’importance de la nécessité de transformer ce mal en une opportunité de purification. Regardons la figure d’Edith Stein – Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, - certaine que « dans la nuit la plus obscure surgissent les plus grands prophètes et les plus grands saints. Mais le courant vivifiant de la vie mystique demeure invisible. Il est certain que les événements décisifs de l’histoire du monde ont été essentiellement influencés par des âmes dont rien n’est dit dans les livres d’histoire. Et quelles sont les âmes que nous devrons remercier pour les événements décisifs de notre vie personnelle, c’est une chose que nous saurons seulement le jour où tout ce qui est caché sera manifesté ». Le saint peuple fidèle de Dieu, dans son silence quotidien, sous de nombreuses formes et de bien des manières continue de rendre visible et atteste, avec une espérance ‘‘obstinée’’, que le Seigneur n’abandonne pas, qu’il soutient le dévouement constant et, en de nombreuses situations, souffrant de ses fils. Le saint et patient peuple fidèle de Dieu, soutenu et vivifié par l’Esprit Saint, est le meilleur visage de l’Église prophétique qui sait mettre au centre son Seigneur en se donnant chaque jour. Ce sera précisément ce saint peuple de Dieu qui nous libérera du fléau du cléricalisme, terrain fertile de toutes ces abominations. 
Le meilleur résultat et la plus efficace résolution que nous puissions offrir aux victimes, au peuple de la Sainte Mère Église et au monde entier, c’est l’engagement à une conversion personnelle et collective, l’humilité d’apprendre, d’écouter, d’assister et de protéger les plus vulnérables. 
Je lance un appel pressant pour la lutte, à tous les niveaux, contre les abus sur mineurs - dans le domaine sexuel comme dans d’autres domaines - de la part de toutes les autorités comme des personnes individuelles, car il s’agit de crimes abominables qui doivent disparaître de la face de la terre. Beaucoup de victimes cachées dans les familles et dans divers milieux de nos sociétés, le demandent. 


___________________
[1] Cf. Maria Isabel Martinez Perez, Abusos sexuales en niños y adolescentes, Ed. Criminología y Justicia, 2012 : sont dénoncés seulement 2% des cas, surtout quand les abus se produisent dans le milieu familial. On estime de 15% à 20% des victimes de pédophilies dans notre société. Seulement 50% des enfants révèlent l’abus qu’ils ont subi et, dans ces cas, seul 15% sont effectivement dénoncés. Et seulement 5% sont finalement jugés. 
[2] 1 cas sur 3 n’en parle avec personne (Données 2017 recueillies par l’organisation no-profit THORN).
[3] Niveau mondial : en 2017, l’Oms a estimé que jusqu’à un milliard de mineurs âgés de 2 à 17 ans a subi des violences ou des négligences physiques, émotionnelles ou sexuelles. Les abus sexuels (des attouchements au viol), d’après certaines estimations de l’Unicef de 2014, concerneraient plus de 120 millions de fillettes, parmi lesquels on constate le plus grand nombre de victimes. En 2017, la même organisation Onu a indiqué que dans 38 pays du monde, à faible et moyen revenu, presque 17 millions de femmes adultes ont reconnu avoir eu un rapport sexuel forcé pendant l’enfance. Europe : en 2013, l’Oms a estimé que plus de 18 millions d'enfants ont été trouvés victimes d’un abus. D’après l’Unicef, dans 28 pays européens, environ 2,5 millions de jeunes femmes ont déclaré avoir subi des abus sexuels avec ou sans contact physique avant leur 15 ans (données diffusées en 2017). En outre, 44 millions (correspondant à 22,9%) ont été victimes de violence physique, et 55 millions (29,6%) de violence psychologique. Et pas seulement : en 2017, le Rapport Interpol sur l’exploitation sexuelle des mineurs a conduit à identifier 14 289 victimes dans 54 pays européens. En ce qui concerne l’Italie en 2017, le Cesvi a estimé que 6 millions d’enfants ont subi des mauvais traitements. En outre, d’après les données établies par le "Téléphone bleu", dans la période du 1er janvier au 31 décembre 2017, les cas d’abus sexuels et de pédophilie gérés par le Service 114 Urgence Enfance ont été de 98, ce qui correspond à 7,5% de la totalité des cas gérés par le Service. 65% des mineurs demandant de l’aide étaient constitués par des victimes de sexe féminin et en outre 40% avaient un âge inférieur à 11 ans.
Asie : En Inde dans la décennie 2001-2011, l’"Asian Center for Human Rights" a constaté un total de 48 338 cas de viols de mineurs, avec une augmentation égale à 336% : de 2113 cas en 2001, en effet, on est arrivé à 7112 cas en 2011. Amérique : aux Etats Unis les données officielles du gouvernement observent que plus de 700 000 enfants, chaque année, sont victimes de violence et de mauvais traitements. D’après l’International Center for Missing and Exploited Children (Icmec), un enfant sur 10 subit des abus sexuels.
Afrique : en Afrique du Sud, les données d’une recherche menée par le Centre pour la justice et la prévention des crimes de l’Université de la Ville du Cap, a montré, en 2016, qu’un jeune sud-africain sur trois, masculin ou féminin, est menacé d’abus sexuels avant d’avoir atteint ses 17 ans. D’après l’étude, la première du genre à l’échelle nationale en Afrique du Sud, 784 967 jeunes âgés entre 15 et 17 ans ont déjà subi des abus sexuels. Les victimes dans ce cas sont principalement des jeunes garçons. Pas même un tiers a dénoncé les violences aux Autorités. Dans d’autres pays africains, les abus sexuels sur les mineurs s’insèrent dans le contexte plus large des violences liées aux conflits qui ensanglantent le continent et sont difficilement quantifiables. Le phénomène est aussi étroitement lié à la pratique des mariages précoces répandus dans différentes nations africaines et pas seulement.
Océanie : en Australie, d’après les données diffusées par l’Australian Institute of Health and Welfare (Aihw), en février 2018, concernant les années 2015-2017, une femme sur 6 (16%, autrement dit 1,5 millions) a signalé avoir subi des abus physiques et/ou sexuels avant leurs 15 ans, et un homme sur 9 (11%, c’est-à-dire 992 000) a indiqué avoir fait l’expérience de cet abus quand il était jeune. En 2015-2016, en outre, environ 450 000 enfants ont été l’objet de mesures de protection de l’enfance, et 55 600 mineurs ont été éloignés de leur foyer pour soigner les abus subis et éviter d’autres. Enfin, ne pas oublier les risques encourus par les mineurs indigènes : toujours d’après l’Aihw, En 2015-2016, les enfants indigènes ont eu 7 fois plus de probabilité d’être l’objet d’abus ou d’abandon par rapport à leurs camarades non indigènes (cf. http://www.pbc2019.org/it/protezione-dei-minori/abuso-dei-minori-a-livello-globale).
[4] Les données rapportées se réfèrent à un échantillonnage de pays choisis sur la fiabilité des sources disponibles. Les recherches diffusées par l’Unicef sur 30 pays confirment ce fait : un petit pourcentage de victimes a affirmé avoir demandé de l’aide.

[5]Cf. https://www.repubblica.it/salute/prevenzione/2016/05/12/news/maltrattamenti-sui_minori_tutti_gli_abusi- 139630223.
[6] Plus particulièrement, le présumé responsable de la souffrance subie par un mineur est, dans 73,7% des cas un parent (la mère dans 44,2% des cas et le père dans 29,5%), un membre de la famille dans 3,3% des cas, un ami dans 3,2%, une connaissance dans 3%, un enseignant dans 2,5% des cas. Les données mettent en lumière le fait que le responsable est une personne extérieure adulte dans un petit pourcentage de cas (2,2%) (cf. Ibid.).
[7] Une étude anglaise de 2011, réalisée par le Nspcc (National Society for the Prevention of Cruelty to Children), a indiqué que 29% des sujets interrogés rapportaient avoir subi des harcèlements sexuels (physiques et verbaux) dans les centres où ils pratiquaient un sport.
[8] D’après les données 2017 de l’IWF (Internet Watch Foundation), toutes les 7 minutes une page web envoie des images d’enfants sexuellement abusés. En 2017, ont été identifiés 78 589 URL contenant des images d’abus sexuels, concentrés en particulier dans les Pays-Bas, suivis par les États-Unis, le Canada, la France et la Russie. 55% des victimes ont moins de 10 ans, 86% sont des filles, 7% des garçons, 5% les deux.
[9] Les destinations les plus fréquentes sont le Brésil, la république Dominicaine, la Colombie, outre la Thaïlande et le Cambodge. A celle-ci se sont ajoutées certains pays d’Afrique et de l’Europe de l’Est. Les six premiers pays de provenance de ceux qui commettent les abus, en revanche, sont la France, l’Allemagne, le Royaume Uni, la Chine, le Japon et l’Italie. A ne pas négliger non plus le nombre croissant des femmes qui voyagent dans les pays en voie de développement à la recherche de sexe moyennant paiement avec des mineurs : au total elles représentent 10% des touristes sexuels dans le monde. De plus selon une étude conduite par Ecpat Iternational (End Child Prostitution in Asian Tourism) entre 2015 et 2016, 35% des touristes sexuels pédophiles étaient des clients habituels, et que 65% des clients occasionnels (cf. https://www.osservatoriodiritti.il/2018/03/27/turismo-sessuale-minorile-nel-mondo-italia- ecpat). 

[10] « Si cette très grave calamité est parvenue à toucher certains ministres consacrés, on se demande dans quelle mesure elle est profonde dans nos sociétés et dans nos familles ? » (Discours à la Curie romaine, 21 décembre 2018).
[11] Cf. R.H. Benson, The Lord of the World, Dodd, Mead and Company, London 1907.

[12] « Quare times, Herodes, qui audis Regem natum ? Non venit ille ut te excludat, sed ut diabolum vincat. Sed tu haec non intelligens turbaris et saevis ; et ut perdas unum quem quaeris, per tot infantium mortes efficeris crudelis [...] Necas parvulos corpore quia te necat timor in corde » (S. Quadvultdeus, Sermo 2 de Symbolo : PL 40, 655). 
[13] « Quemadmodum enim ille, effuso in scientiae lignum veneno suo, naturam gusto corruperat, sic et ipse dominicam carnem vorandam presumens, Deitatis in ea virtute, corruptus interitusque sublatus est » (Maximus Confessor, Centuria 1, 8-13 : PG, 1182-1186).
[14] (CDC : United States Centers for Disease Control and Prevention ; CRC : Convention on the Rights of the Child ; End Violence Against Children : The Global Partnership ; PAHO : Pan American Health Organization ; PEPFAR : President’s Emergency Program for AIDS Relief ; TfG : Together for Girls; Unicef: United Nations Children’s Fund; UNODC: United Nations Office on Drugs and Crime; USAID: United States Agency for International Development; WHO: World Health Organization). 
[15] Chaque lettre du mot INSPIRE représente une des stratégies, et la plupart a démontré avoir des effets préventifs contre divers types de violence, en plus d’effets bénéfiques dans des domaines comme la santé mentale, l’éducation et la réduction de la criminalité. Les sept stratégies sont les suivantes : Implementation and enforcement of laws : mise en œuvre et application des lois (par exemple, interdire les disciplines violentes et limiter l’accès à l’alcool et aux armes à feu) ; Norms and values : normes et valeurs à changer (par exemple, celles qui pardonnent l’abus sexuel sur les filles ou le comportements agressifs entre garçons) ; Safe environments : milieux sûrs (par exemple identifier dans les quartiers les “points chauds” de violence et affronter les causes locales à travers une politique qui résolve les problèmes et autres interventions) ;Parent and caregiver support : parents et soutiens de l’assistant familial (par exemple en fournissant une formation aux parents pour les jeunes, aux nouveaux parents) ; Income and economic strengthening : revenu et renforcement économique (comme le micro crédit et la formation à l’égalité des sexes) ; Response and support services : services de réponse et de soutien (par exemple, garantir que les enfants exposés à la violence puissent accéder à des soins d’urgence efficaces et recevoir un soutien psycho-social adapté) ; Education and life skills : instruction et habilitation à la vie (par exemple, garantir que les enfants fréquentent l’école et fournir les compétence sociales). 
[16] Cf. Document final du VIème Congrès mondial sur la pastorale du tourisme, 27 juillet 2004. 
Protection des mineurs dans l'Église : questions à Monseigneur Barsi
Protection des mineurs dans l'Église : questions à Monseigneur Barsi

Pour réfléchir sur l'Encyclique Laudato Si

Le Service de l'Écologie Intégrale organise 5 soirées (de 20h à 21h30) pour réfléchir à la suite de l'Encyclique "Laudato Si" :

  • 23 janvier 2019 : "La création est de l'ordre de l'amour"
  • 27 février 2019 : "Pas d'écologie sans anthropologie"
  • 20 mars 2019 : "Un regard plus intégral et plus intégrant"
  • 24 avril 2019 : "Pour de nouveaux modèles de progrès"
  • 22 mai 2019 : "Un défi culturel, spirituel et éducatif"

 

Contact : P. Philippe BLANC - pblanc@diocese.mc
AGORA - Maison diocésaine au 13 rue Bel Respiro - MC

Pour réfléchir sur l'Encyclique Laudato Si
Pour réfléchir sur l'Encyclique Laudato Si

Assemblée Générale annuelle des Conférences Saint-Vincent-de-Paul

Samedi 9 février dernier, les membres des Conférences Saint-Vincent-de-Paul de Monaco étaient réunis autour de Mgr Barsi et du président du Conseil, Christian Bergougne, pour tenir leur Assemblée Générale annuelle.
Une matinée pour faire le bilan des actions menées localement et à l’international... et aussi pour remercier toutes les personnes engagées discrètement tout au long de l’année pour accueillir, écouter, conseiller, accompagner, aider, encourager... ceux et celles qui viennent frapper à la porte des Conférences, que ce soit dans les paroisses ou au local de la rue Grimaldi.

Les actions sont nombreuses et diverses :
  • distribution de bons pour des repas
  • distribution de bons d’achat pour de la nourriture
  • paiements de loyers pour des personnes en difficulté
  • cadeaux distribués à l’occasion de Pâques et de Noël aux personnes âgées et à la Maison d’arrêt
  • épicerie solidaire
  • maraude chaque semaine à Roquebrune et Menton
  • colis festifs pour des SDF
  • distribution de vêtements
  • repas organisé pour la Journée des pauvres
  • spectacle et goûter durant l’année ou à l’occasion des fêtes... 
A côté de ces aides, c’est la disponibilité à être à l’écoute des situations vécues qui devient source d’espérance. Pour lutter contre la pauvreté de la solitude ou pour aider à surmonter les difficultés, ce qui compte c’est tout simplement une oreille attentive, un sourire offert et un moment de partage fraternel.
Il est important de se souvenir de ce que disait saint Vincent-de-Paul : Les pauvres sont nos maîtres, et ils n’oublient pas que la charité n’a pas d’heure.

Pour répondre aux appels nombreux et aux différentes sollicitations, les Conférences accueillent volontiers toutes les personnes qui auraient un peu de temps et le désir de servir les autres. Alors, si vous souhaitez participer à cette belle aventure, n’hésitez pas à prendre contact avec votre paroisse ou avec le siège social (32, rue Grimaldi).
 
 
 
Assemblée Générale annuelle des Conférences Saint-Vincent-de-Paul
Assemblée Générale annuelle des Conférences Saint-Vincent-de-Paul

XXVIIème Journée mondiale de prière pour les malades

Le 10 février dernier s'est tenue, en l'église du Sacré-Coeur, la XXVIIème Journée Mondiale de prière pour les malades.
Il s'agit d'un Dimanche de la Santé servant à rappeler que l'accompagnement des personnes souffrantes et la la préservation du don de santé sont des priorités évangéliques.

Durant cette journée Monseigneur Bernard Barsi a envoyé en mission les visiteurs de malades de l'hôpital Princesse Grace et confirmé le choix des curés, des responsables paroissiaux et du Service Evangélique des Malades (SEM).

Les fidèles souhaitant visiter à domicile les malades, les personnes âgées ou celles vivant seules et ainsi leur permettre de garder toujours un lien avec leur paroisse peuvant s'inscrire auprès de :
  • Soeur Giulia LA PRAD (paroisse de la cathédrale)
  • Madame Bernadette LACRAMPE (paroisse Saint-Dévote)
  • Monsieur Gilbert LUPI (paroisse du Saint-Esprit)
  • Marc DUWELZ (paroisse Saint Nicolas)
  • Madame Nathalie AMBROISE (paroisse Saint Charles)
  • Madame Martine ALBRAND (paroisse Saint Martin-Sacré Coeur)
XXVIIème Journée mondiale de prière pour les malades
XXVIIème Journée mondiale de prière pour les malades

Voyage d’études à Rome du Conseil National

Du 1er au 3 février dernier, une délégation du Conseil National, accompagnée par l’Archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi et par son Vicaire général, Mgr Guillaume Paris, s’est rendue à Rome et au Saint-Siège dans le cadre d’un voyaged’études.
Lors de ces deux journées passées en Italie et au Vatican, les rencontres furent riches en enseignement et en émotion. Elles auront permis aux conseillers nationaux de prendre toute la mesure du travail d’évangélisation de l’Eglise en terme de politique internationale ainsi que du rôle discret mais majeur dans le conseil auprès des décideurs de ce monde.
 
Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États de la secrétairerie d’État, a présenté le fonctionnnement des relations internationales ainsi que le rôle des nonces et a répondu à plusieurs questions sur ce sujet.
 
Mgr Bruno-Marie Duffé, secrétaire du dicastère pour le service du développement humain intégral, (le dicastère est l’équivalent d’un ministère) a démontré l’influence politique de ce petit état qu’est le Vatican en présentant l’organisation d’un dicastère et le rôle de ses représentants dans les grandes rencontres internationales. Il s’en est suivi une discussion de fond passionante sur la philosophie et le rôle du politique, très appréciée par les élus monégasques.
 
Reçus à l’église Saint-Louis des Français par son recteur, Mgr François Bousquet, les participants ont pu découvrir les fameuses peintures du Caravage avant la bénédiction des cierges de la Chandeleur.
 
La rencontre majeure de ce week-end fut l’audience avec le Saint-Père, riche en émotion personnelle. Celui-ci a répondu au message que l’Archevêque de Monaco lui a adressé en saluant le rôle de la Principauté et de son Prince dans son engagement en faveur de l’environnement. «Ayons conscience de notre responsabilité et empruntons le chemin de la paix avec soi-même, de la paix avec l’autre et de la paix avec la création» a-t-il insisté.
 
Le week-end s’est achevé dimanche par la messe célébrée au tombeau de saint Pierre et par la visite de la basilique vaticane.
 
Les souvenirs et les enseignements seront certainement marquants, un week-end très réussi de l’avis de tous.
Voyage d’études à Rome du Conseil National
Voyage d’études à Rome du Conseil National

Célébrations sainte Dévote

Comme chaque année, les célébrations autour de sainte Dévote, patronne de la Principauté martyrisée en 304 sous le règne de Dioclétien, ont été marquées, samedi 26 janvier dernier, par l'arrivée de la barque symbolique, l'accueil des reliques de la sainte et par la procession jusqu'en l'église Sainte-Dévote suivie du Salut Très Saint Sacrement.

Le lendemain, à la cathédrale, était célébrée une messe pontificale présidée par Mgr Luigi Pezzuto (Nonce apostolique en Principauté) et Mgr Bernard Barsi (Archevêque de Monaco).
La prédication a été assurée par Le Père Dom Vladimir Gaudrat (Père Abbé de Lérins).
Après la cérémonie, la traditionnelle procession dans les rues du Rocher avec présentation des reliques de la sainte a conclu ce temps fort de la vie religieuse en Principauté.
Célébrations sainte Dévote
Célébrations sainte Dévote

Célébration oecuménique au cirque

« Tu rechercheras la justice, rien que la justice ».

Ce thème biblique a soutenu la prière, les chants et les expressions artistiques durant la traditionnelle célébration oecuménique, sous le chapiteau de l’Espace Fontvieille, le lundi 21 janvier dernier.

Cette manifestation d’une fraternité entre les Églises a regroupé, sur la piste, plus de 40 ministres catholiques, orthodoxes, anglicans, protestants ainsi que des artistes primés qui ont accompagné de leur talent cette cérémonie, devant une assemblée d'environ 3000 personnes.

Célébration oecuménique au cirque
Célébration oecuménique au cirque

Admission de Simon Ardiss

Simon Ardiss s'est présenté le dimanche 20 janvier dernier et a été admis par l'Archevêque comme candidat à la préparation du diaconat permanent.
La cérémonie s'est déroulée dans la paroisse Saint-Nicolas.
Simon était entouré de nombreux fidèles et amis mais surtout de sa femme et de ses enfants.

Prions pour lui et pour les vocations en général !
Admission de Simon Ardiss
Admission de Simon Ardiss

Sainte Dévote 2019

Samedi 26 janvier 2019 - Eglise Sainte-Dévote
10h30 - Messe des traditions en monégasque 
18h40 - Procession, Salut du Saint-Sacrement, embrasement
de la barque et feu d’artifice


Dimanche 27 janvier 2019 - Cathédrale
10h - Messe Pontificale et Procession

Sainte Dévote 2019
Sainte Dévote 2019

Fête de l'Immaculée conception 2018

La fête de l’Immaculée Conception a été célébrée ce vendredi 7 décembre 2018, à 18h00, en la Cathédrale. La messe fut suivie de la traditionnelle procession dans les rues du Rocher avec un passage devant le Palais Princier, encadrée par les pénitents de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Les fidèles, venus en nombre, restent très attachés à cette célébration qui marque, à la fois la fête patronale de la Cathédrale dédiée à l’Immaculée Conception, le renouvellement du “Voeu” du Prince Honoré II remerciant la Vierge Marie d’avoir libéré Monaco de l’épidémie de peste en 1632, et la fête de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Fête de l'Immaculée conception 2018
Fête de l'Immaculée conception 2018

Conférence de Monseigneur Pascal Gollnisch

Le lundi 17 décembre 2018, à 20h, Monseigneur Pascal Gollnisch (Directeur Général de l’Œuvre d’Orient)
donnera une conférence à Monaco, au Théâtre des Variétés (entrée libre).

Dans la poudrière du Moyen-Orient, quelle place pour les chrétiens ?
Quelles sont leurs perspectives d’avenir ? Ont-ils un poids politique ? Vont-ils disparaître ?
Relèvent-ils les défis tellement nombreux de leur présence au Moyen-Orient ?
 
Des questions d’actualité pour lesquelles Mgr Gollnisch est devenu incontournable. 
 
Directeur Général de l’Œuvre d’Orient depuis 2010, et vicaire général de l’Ordinariat des catholiques orientaux en France depuis 2014, Mgr Gollnisch allie une passion ancienne pour les Églises d’Orient, dont il connaît bien les particularités et l’histoire, à une profonde expérience des difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les chrétiens d’Orient parmi lesquels il a de nombreux amis. 
 
 
N'hésitez pas à en parler autour de vous ! 
Parler des chrétiens d'Orient, c'est déjà les aider !
Conférence de Monseigneur Pascal Gollnisch
Conférence de Monseigneur Pascal Gollnisch

HANOUKA, La Fête des Lumières

Hanouka est une fête juive hivernale qui dure huit jours. C’est la « Fête des Lumières », célébrée par l’allumage d’une ménorah chaque soir, ainsi que des prières particulières et la consommation d’aliments frits.
Du 2 au 9 décembre une bougie sera donc allumée chaque jour, aussi bien dans les familles qu'à la Synagogue.
HANOUKA, La Fête des Lumières
HANOUKA, La Fête des Lumières

La Sainte Cécile fêtée en la Cathédrale

Le 25 novembre, dernier dimanche du calendrier liturgique, Monseigneur Bernard Barsi présidait, en la cathédrale de Monaco, la messe de la sainte Cécile, patronne de la musique et des musiciens.

U Cantin da Roca, l'orchestre municipal de l'Académie de Musique Rainier III, l'orchestre des Carabiniers du Prince, l'Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo, les Petits Chanteurs et maitrisiens ont donné tout son sens à cette célébration qui leur est dédiée.

Outre ces ensembles musicaux, étaient présents de nombreuses personnalités et autorités monégasques.
La Sainte Cécile fêtée en la Cathédrale
La Sainte Cécile fêtée en la Cathédrale

Expo photo "La Cathédrale revisitée"

Jean-Pierre Debernardi, bien connu des lecteurs d'Eglise à Monaco pour son billet culturel "Les escapades de Jean-Pierre", a organisé une exposition photo tirée de son livre "La Cathédrale revisitée", paru en mai 2018, à l'Agora Maison diocésaine durant le mois de décembre.

Vous pouvez maintenant la retrouver à la galerie du parking des Pêcheurs (4 avenue Saint-Martin - Monaco).

Vous pourrez également vous procurer le livre pour la modique somme de 12 €, au profit du diocèse.
Expo photo
Expo photo "La Cathédrale revisitée"

Fête Nationale 2018 : Messe et Te Deum

FETE NATIONALE DE MONACO 2018
MESSE SOLENNELLE D’ACTION DE GRÂCE
Lundi 19 novembre 2018
 
En présence de S.A.S. le Prince Albert II, Souverain de Monaco et de Son Épouse S.A.S. la Princesse Charlène,
ainsi que les Membres de la Famille Princière.

Célébrant:
S. Exc. Monseigneur Bernard BARSI, Archevêque de Monaco

Concélébrants:
S. Exc. Monseigneur Luigi Pezzuto, Nonce Apostolique,
le Clergé du Diocèse de Monaco et quelques prêtres invités
Au Grand Orgue de la Cathédrale, Olivier VERNET, titulaire

A l’orgue de chœur,
Jean-Cyrille GANDILLET, titulaire

Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Direction : Pierre DEBAT

Maîtrise de la Cathédrale de Monaco
Les Petits Chanteurs de Monaco,
direction : Pierre DEBAT,
Maître de Chapelle du Palais Princier de la Cathédrale de Monaco.


Mot d'accueil
 
Aujourd’hui, Monaco est dans la joie. La Principauté est pavoisée aux couleurs rouges et blanches, symboles de sa liberté et de son attachement à son Prince Souverain. 
 
Aujourd’hui, Monaco célèbre sa fête nationale, la fête de son Prince. Les deux sont tellement unis et inséparables que nous les associons dans une même communion de cœur.
 
Au cours de cette célébration eucharistique, nous demandons au Seigneur Dieu de bénir et de garder dans la paix et la joie notre Souverain, Monseigneur le Prince Albert II. Nous confions au Seigneur, S.A.S. la Princesse Charlène et LL.AA.SS. le Prince héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella.  Nous prions également pour S.A.R. la Princesse Caroline, S.A.S. la Princesse Stéphanie, leurs enfants et pour tous les membres de leur famille. Que tous aient l’amour, ce lien le plus parfait (Col 3,14).
 
En chantant le « Te Deum » nous ferons monter vers le Seigneur notre action de grâce pour tous les bienfaits dont il a comblé Monaco tout au long de l’année écoulée.
 
La messe est concélébrée avec Mgr le Nonce apostolique en Principauté, envoyé du Saint-Père, le Pape François, les prêtres et les diacres de Monaco. 
J’accueille Monsieur le Ministre d’État et les membres du Gouvernement, M. le Président du Conseil national, M. le Président du Conseil de la Couronne, ainsi que toutes les autorités civiles, militaires, judiciaires, consulaires et diplomatiques, les membres des assemblées élues et des corps constitués de Monaco.
 
J’adresse un salut cordial à toutes les personnes ici présentes dans notre cathédrale et à celles qui nous rejoignent par la télévision et la radio.

 

Homélie par Son Excellence Monseigneur Bernard Barsi
Archevêque de Monaco

Lectures bibliques :
Lettre de saint Paul apôtre aux Romains ch. 12 versets 3-13
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu ch. 7, versets 21 et 24-25


Le monde et nos sociétés sont constamment agités par une multitude d’informations, les unes dramatiques ou heureuses, d’autres importantes ou négligeables. Cette incessante surabondance d’événements nouveaux peut nous aveugler, nous faire confondre l’accessoire de l’essentiel. 
Pour Monaco, en ce jour de fête nationale, pas de risque de confusion. L’essentiel est de nous réunir autour de la personne de notre Souverain, S.A.S. Monseigneur le Prince Albert II. Selon les paroles mêmes du Prince « cela est d’autant plus vrai dans des périodes où il existe quelques inquiétudes et préoccupations ».
Oubliant, pour un instant, nos soucis quotidiens, dépassant nos différences légitimes et nos prétentions déraisonnables, formons des vœux, prenons les moyens de renforcer notre unité et de nous attacher au bien.  
Une prière de la liturgie catholique nous invite d’ailleurs à nous tourner vers Dieu pour lui demander : « qu’au milieu des changements de ce monde, nos cœurs s’établissent fermement là où se trouvent les vraies joies ». 
 
Les vraies joies ne sont-elles pas ces valeurs constitutives de la Principauté, celles que nous chantons dans notre hymne national et qui sont gravées dans les neuf premiers articles de la Constitution Monégasque ? : un Prince souverain, une monarchie héréditaire et constitutionnelle, la séparation des pouvoirs, le drapeau rouge et blanc, la langue française, la religion catholique comme religion de l’état.
L’histoire qui est maîtresse de vie nous apprend que ces valeurs fondamentales sur lesquelles les Princes se sont constamment appuyés, ont garanti à la Principauté, son indépendance et sa prospérité. Aussi, pouvons-nous affirmer que pour la Principauté de Monaco, il n’y a pas de destin, il n’y a pas d’avenir hors de celui de ses Princes.  En conséquence, frères et sœurs, chers amis, soyons attentifs à nos paroles et à nos actes, car de manière consciente ou inconsciente, nous pouvons soit affaiblir soit renforcer les bases fondamentales constitutives de notre pays et par conséquent notre unité autour du Prince Souverain.
 
En ce jour de fête nationale, souhaitons pour notre Prince tout ce qu’il y a de meilleur et prenons l’engagement de travailler à faire advenir ce meilleur qui retentira sur l’ensemble de la Principauté : les monégasques, les enfants du pays, les résidents, tous ceux et celles qui travaillent à Monaco.
 
Monseigneur, avec affection, respect et confiance, au nom de toute l’assemblée et en mon nom personnel, je forme pour vous, des souhaits sincères. Dans une démarche commune, nous demandons à Dieu de vous maintenir santé et passion pour servir votre pays, vos compatriotes, la paix l’écologie et la justice dans le monde. Que Dieu vous donne les coopérateurs dont vous avez besoin pour l’exercice de votre haute mission au service du bien commun.
 
Dans la première lecture de cette messe, St Paul nous donne des conseils pour mettre en pratique la foi chrétienne : disposer ses dons personnels pour le service de tous, enseigner, réconforter, gratuité, affection fraternelle, respect les uns pour les autres, assiduité dans la prière.  En un mot, comme le dira plus tard St Jacques (2,17) :  « la foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte ».
 
Il en va de même pour les vœux que nous formons pour notre Prince Souverain. Ces vœux seront vains ou hypocrites, s’il n’y a pas un engagement de notre part pour les mettre en œuvre.  Nous ne pouvons pas d’un côté proclamer haut et fort notre fidélité et de l’autre mettre en péril le bien précieux de notre unité autour du Prince et de la stabilité de nos institutions dans ce qu’elles ont de plus sacré. Vous l’avez entendu dans l’évangile, Jésus est sévère pour celles et ceux qui prononcent des paroles vaines ou flatteuses.  Au contraire, Jésus nous invite à nous investir pour réaliser nos promesses :  « ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux ». (Mt 7,21). Faisons la volonté de Dieu, aimons en vérité.  En mettant nos actes en accord avec nos paroles et nos vœux, nous trouverons le bonheur et la joie de l’espérance qui ne déçoit pas.
 
Que Dieu bénisse notre Prince Souverain, la Princesse Charlène, le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella. Que Dieu étende sa bénédiction à toute la Famille Princière, à la Principauté de Monaco et au monde.
Fête Nationale 2018 : Messe et Te Deum
Fête Nationale 2018 : Messe et Te Deum

Journée portes ouvertes à la Maison diocésaine Agora

 

Samedi 17 novembre : journée portes ouvertes.


Rien de mieux pour une maison diocésaine, qui se veut ouverte à tous et se nommant AGORA, que d’organiser une journée « portes-ouvertes » !

Le 17 novembre, au lendemain de l’inauguration officielle, tout le monde pourra s’aventurer dans l’Agora et découvrir ce nouveau lieu culturel offert à la Principauté. Tous les permanents seront présents et feront découvrir toute l’utilité d’une telle maison.

Plusieurs animations et découvertes vous attendront tout au long de la journée qui s’étendra de 10h à 17h :

  • Une exposition des plus belles photos de Jean-Pierre Debernardi qui a, pour le compte du diocèse, photographié toutes les églises de Monaco d’un point de vue souvent insolite.
    Plus particulièrement, un livre a été édité sur la cathédrale de Monaco et sera vendu et dédicacé tout au long de la journée.

  • Yvon Bertorello, auteur d’une BD à succès sur le Pape François, sera également présent pour vous la présenter et la dédicacer.

  • Les Petits Chanteurs de Monaco, à 14h30, proposeront en avant-première quelques extraits des œuvres qu’ils interpréteront
    le 19 novembre dans la cathédrale de Monaco, à l’occasion du Te Deum en l’honneur du Prince Albert II.
    Ils seront dirigés et emmenés par Pierre Debat.
     
  • L’Académie de Musique Rainier III sera aussi de la fête et proposera quelques animations musicales.
     
  • Le Service des jeunes, avec son groupe de louange, participera aussi à la fête à 15h30 en proposant, à tous les présents, un petit concert dans l’auditorium comme ils le font habituellement pour les soirées de louange et les messes de jeunes à la chapelle de la Visitation.
     
  • Enfin, toute la matinée et une partie de l’après-midi, un montage audiovisuel sur l’écran géant de l’auditorium vous permettra de vous souvenir de certains moments importants de la vie du diocèse, dont des images exclusives de l’ordination de Mgr Barsi
    et de Mgr Sardou avec la complicité de l’Institut Audiovisuel de Monaco.

N’hésitez pas à faire un tour pour vous rendre compte et passer un premier bon moment dans votre Agora :
rendez-vous le 17 novembre de 10h à 17h !

   Exposition photos à l’agora

      À l’initiative de Jean-Pierre Debernardi, et en accord avec Mgr Bernard Barsi,
      la Maison diocésaine a été entièrement décorée avec une quarantaine de photos,
      et avec 18 tirages sur carton plume, issus principalement du livre photographique
      qui a été réalisé sur la Cathédrale de Monaco.

      Cette exposition sera visible lors de l’organisation de la journée « Portes Ouvertes »
      qui se tiendra le samedi 17 novembre de 10h à 17h.

      Venez découvir son univers du 7 au 21 décembre, du lundi au vendredi, de 15h à 18h !

 
Journée portes ouvertes à la Maison diocésaine Agora
Journée portes ouvertes à la Maison diocésaine Agora

Fête de la Toussaint et Commémoration des fidèles défunts

La célébration de la fête de la Toussaint aura lieu le jeudi 1er novembre et la commémoration des fidèles défunts le lendemain, le vendredi 2 novembre.

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. L’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été, par leur vie, témoins du Christ.
Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de «canonisation», et nous sont donnés en modèle, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Évangile et au service de tous. C’est ainsi qu’en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

Le 2 novembre, au lendemain cette fête, l’Église commémore ses fidèles défunts. La messe est célébrée pour tous les défunts et spécialement pour ceux de l’année écoulée. Ce jour, comme la veille, est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l’entretien des tombes.
 

TOUSSAINT 1er Novembre

Messe pontificale

La messe pontificale de la Toussaint présidée par Son Exc. Mgr Bernard Barsi aura lieu à 10h30 en la Cathédrale
animée par les Petits Chanteurs de Monaco
et la Maîtrise de la Cathédrale.

 

Vêpres et bénédiction des tombes

Comme chaque année, le Diocèse de Monaco propose de se retrouver autour de l’Archevêque, dans la chapelle du cimetière de Monaco, à 15h00
pour la prière des vêpres (office de prière habituellement célébré tous les soirs). Celle-ci sera suivie de la bénédiction des tombes. Tous ceux qui veulent se recueillir et se souvenir de leurs défunts sont invités à participer.

Fête de la Toussaint et Commémoration des fidèles défunts
Fête de la Toussaint et Commémoration des fidèles défunts

Messe à la mémoire des soldats morts de 14-18

Pour marquer le centenaire de l'armistice de la première guerre mondiale, une messe à la mémoire des soldats morts de 14-18 sera célébrée, le dimanche 11 novembre, à 12h30, en l'église Sainte-Dévote.

Elle sera suivie d'un dépôt de gerbes et d’un cocktail avec «popote» d’époque sur la place.
(Présence de figurants en tenue militaire d’époque et de matériels)

Ce temps d'hommage et de souvenir est organisé par le Comité de Commémoration d'Époque de Monaco (CCE).

Renseignements CCE :

secretaire.cce@monaco.mc
Tél. : 06 78 63 58 43

 

Messe à la mémoire des soldats morts de 14-18
Messe à la mémoire des soldats morts de 14-18

Indonésie : appel aux dons Quête ce week-end dans les églises de Monaco


Par décision de l’Archevêque de Monaco, les quêtes de ce dimanche seront impérées, c'est-à-dire qu’elles seront entièrement reversées en faveur des sinistrés d'Indonésie.
C’est ainsi que le Diocèse de Monaco veut montrer, de manière concrète, son soutien à toutes les victimes du séisme qui a touché ce pays d’Asie du Sud-Est.

Vous pouvez également adresser vos dons à l’ordre de “Caritas Monaco - Indonésie”, place Sainte Dévote, 98000 Monaco.
Indonésie : appel aux dons Quête ce week-end dans les églises de Monaco
Indonésie : appel aux dons Quête ce week-end dans les églises de Monaco

Journée Mondiale de prière pour la Création

Soirée de prière à Sainte Dévote pour l’environnement


 «Nous devons le reconnaître: nous n’avons pas su prendre soin de la création de manière responsable», commence le Pape dans son message pour la Journée mondiale de prière pour la Création qui aura lieu ce jeudi 4 octobre 2018. Il est certain que la situation de l’environnement, au niveau global, ainsi qu’en de nombreux endroits spécifiques, ne peut être jugée satisfaisante.
Le Diocèse de Monaco, engagé depuis de nombreuses années dans cette mission de sauvegarde de la création, crée le Service de l’écologie intégrale avec à sa tête l’abbé Philippe Blanc. Le service proposera tout au long de l’année des actions spécifiques pour contribuer à cette oeuvre essentielle.

Dans le cadre de cette journée mondiale, le Diocèse de Monaco s’associe au rendez-vous proposé par le pape François et vous donne rendez-vous à l’église Sainte Dévote le jeudi 4 octobre à 18h30 pour une soirée de prière pour l’environnement et le respect de la création dont le thème sera : “goûter les fruits de la création”.
Journée Mondiale de prière pour la Création
Journée Mondiale de prière pour la Création

Béatification ce week-end à Marseille de l'abbé Jean-Baptiste Fouque

L'abbé Jean-Baptiste Fouque, prêtre engagé dans l'action sociale, fondateur de nombreuses œuvres dont l'Hôpital Saint Joseph à Marseille, sera béatifié ce dimanche 30 septembre 2018 lors d'une messe célébrée à 16h en la cathédrale de La Major, à Marseille.
Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican
Né à Marseille le 12 septembre 1851 Jean-Baptiste Fouque est ordonné prêtre, le 10 juin 1876, il demeura vicaire paroissial durant toute sa vie: à Auriol, de décembre 1877 à juillet 1885, à la Major entre 1885 et 1888, à la paroisse de la Sainte Trinité, le 15 avril 1888 où il y demeura 38 ans jusqu'à sa mort survenue le 5 décembre 1926.
Le 6 avril 1888, il inaugure une Maison d'accueil, La Sainte Famille, pour les jeunes filles, confiée plus tard aux religieuses de la Présentation de Tours. Il créera ensuite, en octobre 1892, le premier berceau de l’œuvre de l'Enfance délaissée, la Maison des Saints Anges Gardiens, confiée aux Filles de la Charité.
Fondation en 1921 de l'hôpital Saint Joseph
En 1903, c’est un restaurant féminin et une maison d'accueil pour les domestiques et employées sans famille à Marseille qui voit le jour à son initiative puis en 1905, l'œuvre de la Salette pour les personnes âgées.
Dans le contexte difficile de l'après-guerre, l'abbé Jean-Baptiste Fouque décide de créer à Marseille un grand Hôpital catholique gratuit pour les personnes les plus pauvres. Le 20 mars 1921, il inaugure l'hôpital Saint Joseph, pris en charge par les Sœurs de la Présentation de Tours, puis par la Fondation Hôpital Saint-Joseph.
Au terme d’une vie tout entière donnée à Dieu et aux plus pauvres, l’abbé Fouque meurt le 5 décembre 1926, à Saint Joseph, salué par le peuple comme le « Saint Vincent de Paul marseillais ». Le père Bernard Ardura, postulateur pour le procès en béatification de l'abbé Fouque, revient sur l’action de cet «ami des pauvres» et sur son héritage spirituel.


Source : Vatican News


Retrouvez l'homélie de la béatification :
 
Béatification ce week-end à Marseille de l'abbé Jean-Baptiste Fouque
Béatification ce week-end à Marseille de l'abbé Jean-Baptiste Fouque

Pélerinage à pied de Monaco à Laghet

Le diocese vous donne rendez-vous pour un pelerinage à Laghet

Le mardi 14 août 

16h30 : départ àde l'église du Sacré-Coeur de Moneghetti,
avec le P. Olivier Mathieu arrivée à Laghet vers 19h30,
12h : pic-nic (acheté sur place),confessions (10 prêtres seront disponibles)
21h : procession aux flambeaux
22h : messe de l'Assomption
Pélerinage à pied de Monaco à  Laghet
Pélerinage à pied de Monaco à Laghet

Pèlerinage de l'assomption à Laghet

A la fête de l'Assomption, le 15 août, les chrétiens célèbrent à la fois la mort, la résurrection et l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie. (cliquez pour plus d'informations)

Le sanctuaire de Laghet et le Diocèse de Monaco vous propose de célébrer cette fête estivale de la Vierge Marie le mardi 14 août avec le programme suivant :


Départ à 16h30 à pied de l'église du Sacré-Coeur des Moneghetti, avec l'abbé Olivier Mathieu curé de la paroisse de St Martin - Sacré-Coeur.
Arrivée à Laghet vers 19h30, pic-nic (acheté sur place),confessions (10 prêtres seront disponibles)
21h : procession aux flambeaux
22h : messe de l'Assomption

Aucune inscription n'est nécessaire.

Bonne fête de l'Assomption à tous !
Pèlerinage de l'assomption à Laghet
Pèlerinage de l'assomption à Laghet

Demandez le programme !!!

Nouvelle aventure avec l’Agora – maison diocésaine qui ouvre ses portes à la rentrée…

De nombreux évènements organisés par le diocèse à Monaco ou ailleurs ! Les fêtes religieuses et le calendrier liturgique…
Tout cela réuni dans l’agenda officiel numérique du diocèse auquel vous pouvez vous abonner avec vos comptes iCloud ou Gmail. Tous les changements apparaitront en temps réel, plus d’excuses pour ne rien rater des activités de l’année !

Abonnez-vous en entrant cette adresse webcal ou avec le QR code : 
https://is.gd/6yQ0uZ




 
Demandez le programme !!!
Demandez le programme !!!

Monaco à Lourdes !

Le Diocèse de Monaco réalise son traditionnel pèlerinage à Lourdes. Toutes les paroisses sont représentées et entourent les malades de l'Hospitalité Diocésaine.
Les jeunes sont également présents en nombre entourés de certains de leurs aûmoniers.

L'ambiance excellente et le temps ont été de la partie depuis le départ du groupe le samedi 30 juin dernier. Retour prévu le samedi 7 juillet.

Vivez le pèlerinage à travers notre reportage photo.

Et n'hésitez pas, il reste des places pour l'année prochaine...
Monaco à Lourdes !
Monaco à Lourdes !

Les Petits Chanteurs et le Choeur d'Enfant de l'Académie en concert

A voir !  Panis Angelicus par les deux choeurs réunis !


Les deux choeurs d’enfants de la Principauté ont proposé une soirée inédite en la Cathédrale le jeudi 7 juin au profit de la construction de l’Agora, la maison diocésaine. Les Petits Chanteurs de Monaco et le Choeur d’enfants de l’Académie de Musique Rainier III se sont associés pour un concert exceptionnel dirigé par Pierre Debat, Maître de Chapelle du Palais princier et de la Cathédrale de Monaco et directeur des Petits Chanteurs de Monaco et Bruno Habert, professeur de chant choral à l’Académie de Musique Rainier III.

En première partie, les jeunes de l'Académie de Musique ont interprété des oeuvres de Maurice Ohana, Benjamin Britten, Pablo Casals et John Rutter, puis les Petits Chanteurs ont proposé, en seconde partie, un répertoire varié : Marc-Antoine Charpentier, François Couperin, Johann-Sébastien Bach, Gabriel Fauré, Johannes Brahms, Engelbert Humperdinck, Philippe Mazé, Julien Joubert et Sally De Ford.

Enfin c’est ensemble qu’ils ont interprété le “Panis Angelicus” arrangé par César Franck. Un beau moment à renouveler au plus vite !

Les Petits Chanteurs et le Choeur d'Enfant de l'Académie en concert
Les Petits Chanteurs et le Choeur d'Enfant de l'Académie en concert

La Fête-Dieu célébrée sur le Rocher

La cathédrale était pleine ce jeudi 31 mai pour la solennité de la Fête-Dieu. Jour de congé en Principauté, la fête de la Visitation n'avait pas priorité mais la ferveur était au rendez-vous aussi bien pour la célébration de la messe en la cathédrale que pour la procession qui a suivi.

Comme de tradition à l'issu de l'office, la procession, exemple de Foi populaire, a parcouru les rues du Rocher en passant par la Cour d'Honneur du Palais Princier où l'attendait le Prince Souverain et la Princesse Caroline.

Tous les ordres de chevalerie étaient représentés guidés par l'Archiconfrérie de la Miséricorde.

L'Archevêque, au début de la messe, a nommé l'abbé Alain Goinot chanoine titulaire du chapitre cathédral.
 
La Fête-Dieu célébrée sur le Rocher
La Fête-Dieu célébrée sur le Rocher

Commandez le livre "La cathédrale revisitée"

Deux années de travail ont été nécessaires pour permettre au livre photographique « La Cathédrale revisitée », sur une idée originale de Jean-Pierre Debernardi, de voir le jour !

Dors et déja disponible dans différents points de vente et par correspondance !

 N'hésitez pas, cliquez sur le lien ci-dessous pour plus d'information : 

« La Cathédrale revisitée »
 
Commandez le livre
Commandez le livre "La cathédrale revisitée"

Fête de la Pentecôte - Confirmation des adultes

La Pentecôte marque la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres et la naissance de l’Eglise. Cet événement est survenu cinquante jours après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième »).

Cette fête ne se comprend qu’en lien avec Pâques et l’Ascension. A Pâques Jésus réssucite d’entre les morts avant de remonter au ciel à l’Ascension 40 jours plus tard. 

Ainsi l’Ascension est toujours un jeudi et la Pentecôte un dimanche. La Pentecôte marque également la fin du temps pascal, le temps de fête qui suit le jour de Pâques.

Cette année, préparés par le Service de l’Initiation Chrétienne, 15 adultes vont recevoir la confirmation le jour de la Pentecôte à 10h30 en l’église Saint-Charles. La messe de confirmation sera célébrée par Mgr Bernard Barsi, notre archevêque.

Horaires des messes dans le diocèse

Fête de la Pentecôte - Confirmation des adultes
Fête de la Pentecôte - Confirmation des adultes

Les photos de l'ordination de Will Conquer !

Samedi 12 mai, Monseigneur Bernard Barsi a appelé le jeune Will Conquer à recevoir l'ordination sacerdotale.
Il rejoindra Phnom penh au Cambodge pour annoncer le Christ et transmettre le message universel de l'Eglise, pour "croire aujourd'hui encore que Dieu peut nous rendre heureux, bien plus que les biens matériels."

Ci-dessus le reportage photos de Jean-Pierre Debernardi.
Les photos de l'ordination de Will Conquer !
Les photos de l'ordination de Will Conquer !

Fête de l'Ascension

Le jeudi 10 mai, nous fêtons l'Ascension de Jésus. 

Les messes sont aux horaires habituels, comme un dimanche, dans les différentes paroisses du diocèse.

Pour plus de renseignement sur la signification de cette fête, rendez-vous sur le site de l'Eglise catholique en France

Bonne fête à tous.

 
Fête de l'Ascension
Fête de l'Ascension

Chemin de croix dans la ville 2018

Le vendredi saint a commencé avec le chemin de croix dans la ville.

Le Service des Jeunes et les écoles étaient bien représentés et ont animé le parcours.

De la Place du Marché jusqu'à la Cathédrale en passant par la Place du Palais, l'Archevêque a porté la croix suivi par une foule nombreuse.

Bon Week-End pascal à tous !


Merci à Mickael Alesi pour ses photos !
Chemin de croix dans la ville 2018
Chemin de croix dans la ville 2018

Messe Chrismale 2018

Mardi soir à 19h en la Cathédrale, s'est déroulée la Messe Chrismale à laquelle vous étiez nombreux. Elle était suivie d'un apéritif dinatoire dans le gymnase de l'école privée catholique FANB.

Retrouverez toutes les photos sur le panorama !
Messe Chrismale 2018
Messe Chrismale 2018

Les 60 ans du Prince Souverain à la Cathédrale !


Mercredi 14 mars, la Famille Princière a assisté au spectacle “Elements”, création éphémère, parcours sensoriel aussi émouvant que spectaculaire, un appel au voyage : celui de la Création.

Autour du Grand Orgue de la Cathédrale ont été rassemblées toutes les institutions musicales de la Principauté :
  • Les Petits Chanteurs de Monaco et les 2 Organistes titulaires de la Cathédrale
  • Le chœur d’enfant de l’Académie de Musique Rainier III
  • Les Chœurs de l’Opéra de Monte-Carlo
  • Les chanteurs de la Formation Internationale Professionnelle
  • Artiste du Chœur (FIPAC)
  • Les solistes de l’ensemble musical “ La Chambre ”
  • La formation “ Monaco Brass”
  • Le quatuor “ Monoïkos ” issus de l’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo
  • L’Orchestre des Carabiniers du Prince.
 
Au total, 150 musiciens et chanteurs professionnels de renommée mondiale interprèteront sur les “ fresques animées ” et les moyens techniques de “ Mediacom ” en collaboration avec “ Magéo-productions ” des extraits d’œuvres de Richard STRAUSS, Camille SAINT-SAENS, Jean-Sébastien BACH, Edwar ELGAR ou du compositeur Mario MARY.
 
Les 60 ans du Prince Souverain à la Cathédrale !
Les 60 ans du Prince Souverain à la Cathédrale !

Service de l'oecuménisme

Prière oecuménique de Carême 

Comme chaque année, la communauté anglicane invite les chrétiens de Monaco à se préparer ensemble à la fête de la Résurrection en participant à l’office des Vêpres : Evensong. 

Dans la tradition de nos Églises, cette liturgie comporte psaumes, lectures bibliques, profession de foi, intercessions, chants évangéliques du Magnificat (hymne de louange de Marie) et du Nunc Dimittis (cantique prophétique de Zacharie). 

Cette cérémonie oecuménique aura lieu le dimanche 18 mars 2018 à 17 heures 
en l’église Saint-Paul
(22 avenue de Grande-Bretagne). 
Service de l'oecuménisme

Début du Carême - Mercredi des Cendres

Mercredi 14 février, St Valentin, la fête des amoureux mais surtout premier jour du Carême avec le Mercredi des Cendres au lendemain de Mardi-Gras.

Ce jour est un jour de jeûne et d’abstinence. Au désert, pendant quarante jours, le Christ Jésus a mené un combat spirituel contre le mal. A sa suite, les chrétiens pour se préparer à célébrer la résurrection de Jésus au dimanche de Pâques veulent s’entraîner à vivre davantage l’Évangile.

Durant le temps du Carême et pour discerner les priorités de la vie de chacun : l’argent ? la puissance ? le repli sur soi ? l’Église invite à se donner des moyens concrets, dans la prière, le partage avec les plus pauvres, la lecture de la Parole de Dieu, la fdélité aux sacrements de l’eucharistie et de la réconciliation (confession).

Pour inaugurer ces quarante jours de Carême, le diocèse de Monaco propose une halte spirituelle le samedi 17 février de 9h30 à 17h00 à la villa Soriso de Bordighera. Renseignements et inscriptions. En présence de Mgr Bernard Barsi, ce temps fort sera animé par Mgr André Léonard, archevêque émérite de Malines-Bruxelles. En 1999, Mgr Léonard a prêché à Rome la retraite de Carême pour le Saint Pape Jean-Paul II et la Curie romaine. 



HORAIRES des Messes du Mercredi des Cendres :

Cathédrale : 18h00
St Charles : 8h30 - 18h30
Carmes : 11h00 - 18h30
Ste Dévote : 18h00
St Nicolas : 12h45 - 18h00
Sacré-Coeur : 18h30

St Joseph : 18h30
La Turbie : 18h00

Début du Carême - Mercredi des Cendres
Début du Carême - Mercredi des Cendres

Célébration Oecuménique sous le Chapiteau !

A l'occasion de la Semaine de prière pour l'Unité
Son Excellence Monseigneur BARSI, les Responsables des Eglises chrétiennes de notre Région et le Chanoine Patrick KEPPEL, délégué épiscopal à l'oecuménisme
vous convient à la 

Célébration oecuménique le lundi 22 janvier 2018 à 19h
sous le chapiteau de l'Espace Fontvieille dans le cadre du Festival du Cirque

ENTREE LIBRE
Célébration Oecuménique sous le Chapiteau !
Célébration Oecuménique sous le Chapiteau !

HALTE SPIRITUELLE 2018

Journée de Halte Spirituelle - samedi 17 février 2018 de 9h30 à 17h - animée par Mgr André LÉONARD, archevêque émérite de Malines-Bruxelles (Belgique).
Lors de cette journée, des moments d’enseignements et des temps de prières et de silence vous seront proposés. 
La recollection se terminera par la messe du 1er dimanche de Carême présidée par Mgr BARSI avec l’appel décisif des catéchumènes. Dans la matinée il sera possible de recevoir le sacrement de réconciliation.

Un repas est prévu, n’oubliez pas de nous prévenir au moment de l’inscription, en cas d’allergies ou exigences particulières (plat végétarien...etc.)
Renseignements : 
Tél. : +377 97 77 81 10 - port. : 06 20 08 41 64


Merci de bien vouloir vous inscrire avant le 12 février 2018.

HALTE SPIRITUELLE 2018
HALTE SPIRITUELLE 2018

Voeux de l'Archevêque aux laïcs

Retour vidéo sur la soirée du mercredi 10 janvier dernier avec la présentation des voeux de Mgr l'Archevêque aux laïcs du diocèse.
Intervention également de Clotilde Bresson du Service des Jeunes.




 
Voeux de l'Archevêque aux laïcs
Voeux de l'Archevêque aux laïcs

JOYEUX NOEL !!! MERRY CHRISTMAS!!!

Très bonne fête de la nativité à tous.

Voici les horaires des messes de Noël dans le diocèse de Monaco et les communes limitrophes.

JOYEUX NOEL !!!  MERRY CHRISTMAS!!!
JOYEUX NOEL !!! MERRY CHRISTMAS!!!

Le nom de la future maison diocésaine dévoilé!

Lors d'une conférence de presse mercredi matin, Mgr Bernard Barsi a commenté l'avancée des travaux et expliqué aux journalistes les objectifs de la future maison diocésaine nommée "AGORA".
Le Vicaire Général Guillaume Paris s'est ensuite exprimé sur l'enjeu financier que représente la construction de l'Agora, suivi du Responsable de la Communication Ferxel Fourgon, qui a exposé à la presse la collaboration avec la plateforme de financement participative "Monaco crowdfunding". La société centralisera tous les dons via la page dédiée du Diocèse dans la rubrique "projets solidaires". Déjà 7 donateurs en 1 jour ! (voir lien ci-dessous)
https://www.monacocrowdfunding.com/fr/agora-Monaco

Rendez-vous sur le site : agora.diocese.mc

Le nom de la future maison diocésaine dévoilé!
Le nom de la future maison diocésaine dévoilé!

Veillée pour la vie

le 02 décembre 2017 à 19h - Eglise Sainte-Dévote
En union avec le Pape et les diocèses du monde.

Veillons & prions, formons-nous et agissons pour la renaissance de la culture de Vie dans notre société !

Veillée pour la vie
Veillée pour la vie

Restauration de la chapelle du cimetière

La chapelle du cimetière grâce au concours de la Mairie de Monaco et de la SOMOTHA a été en partie restaurée et une nouvelle porte d'accès sans escaliers pour les handicapés a fait son apparition.

Photo du 1er novembre sur la rampe devant la nouvelle porte d'accès avec Mgr l'Archevêque, les membres du clergé et M. Pascal Blanc, directeur de la SOMOTHA.

 
Restauration de la chapelle du cimetière
Restauration de la chapelle du cimetière

Fête du Prince : Messe et Te Deum pour tous !

Nouveauté cette année pour la diffusion de la Messe et du Te Deum de la Fête Nationale du 19 novembre à 10h15 en la Cathédrale. En plus de la diffusion habituelle sur Monaco Info et les résumés diffusés par TMC, la chaîne catholique KTO disponible chez de nombreux opérateurs français et étrangers reprendra l'évènement en direct permettant d'ouvrir la cérémonie religieuse et les festivités à un plus grand nombre de téléspectateurs.


Toutes les informations pour recevoir la chaîne.



Crédit photos : Palais Princier
Fête du Prince : Messe et Te Deum pour tous !
Fête du Prince : Messe et Te Deum pour tous !

1ère Journée Mondiale des Pauvres

Le Pape François a institué pour les catholiques du monde entier et toutes les personnes de bonne volonté une « Journée Mondiale des Pauvres ».

Elle est fixée au dimanche 19 novembre 2017. Vu la Fête Nationale en Principauté à cette date, nous l'avons avancée au dimanche 12 novembre 2017. 

 

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit pour nous, communautés chrétiennes, d'être toujours davantage des signes concrets de la charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées.

Dans tous nos milieux de vie, qui ne sont pas nécessairement chrétiens, il y a à nous interroger et à agir pour que ces personnes, ces groupes défavorisés, marginalisés, soient considérés comme partie intégrante de nos communautés humaines, qu'elles puissent aussi dans la liberté trouver un rôle particulier dans nos communautés chrétiennes.

Est-ce une illusion ou un programme de vie chrétienne sans cesse à poursuivre ? Car le message du Pape pour cette journée est fort riche. Il donne des pistes concrètes d'action. Il met surtout l’accent sur l’esprit qui nous anime :

Soit une attitude de repli, d'inquiétude, de méfiance et de fermeture sur soi.

Soit tout en étant vigilant, une attitude de coeur attentif et ouvert aux plus démunis.

 

Nous sommes appelés dit le pape François : 

- à tendre la main aux pauvres 

- à les rencontrer

- à ne pas détourner notre regard quand nous les rencontrons dans la rue, mais à les regarder dans les yeux.

 

Bref, à leur faire sentir notre attention qui brise le cercle de la solitude.

Dans un tel esprit - dit le Saint-Père - il devient possible d'identifier les mille visages de la pauvreté, fruit de l‘injustice sociale et de l’indifférence généralisée de nos sociétés.

Nos paroisses, nos communautés, nos associations, toutes nos activités pastorales et nos célébrations ne peuvent pas passer à côté de la personne du Christ et de son Evangile. Notre foi perdrait ainsi tout son sens.

Dans notre diocèse, des associations catholiques caritatives s'efforcent de vivre ce message et d’oeuvrer dans un Conseil diocésain de la Charité-Solidarité. Elles nous adressent cet appel.


Il s'agit :

• de la Société Saint-Vincent de Paul

• des chevaliers du Saint-Sépulcre

• des chevaliers de Malte

• de l'association Caritas

• de la Légion de Marie

• de l’hospitalité Notre Dame de Lourdes 

Les uns et les autres, nous intervenons en ce dimanche à toutes les messes de la Principauté et de la paroisse du Saint-Esprit.

Mais, c'est à nous tous personnellement et à la suite du pape François, que je vous adresse cet appel.

Ce n'est pas aujourd'hui un appel aux dons, mais à la qualité de notre attention.

 

Je me tiendrai à votre disposition à la sortie de la célébration pour toutes les questions ou informations complémentaires que vous désirerez recueillir. 

Je vous remercie de votre attention. 


Plus d'informations :
Conseil diocésain de la Charité / Solidarité 


Contacts :

Mgr René GIULIANO Délégué diocésain
Courriel : rgiuliano@diocese.mc

 

1ère Journée Mondiale des Pauvres
1ère Journée Mondiale des Pauvres

BONNE FETE DE LA TOUSSAINT 2017

Retrouvez l'homélie de Mgr David Macaire, O.P., Archevêque de Fort-de-France en Martinique de ce 1er novembre en la Cathédrale de Monaco.

 

La célébration de la fête de la Toussaint aura lieu mardi 1er novembre et la commémoration des fidèles défunts le lendemain, mercredi 2 novembre.

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. L’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été, par leur vie, témoins du Christ.

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèle, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Evangile et au service de tous. C’est ainsi qu’en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

Le 2 novembre, au lendemain cette fête, l’Église commémore ses fidèles défunts. La messe est célébrée pour tous les défunts et spécialement pour ceux de l’année écoulée. Ce jour, comme la veille, est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l’entretien des tombes.
 

 

1er Novembre :

Messe pontificale

La messe pontificale de la Toussaint présidée par Monseignaur Barsi aura lieu à 10h30 en la Cathédrale. Monseigneur David Macaire, O.P. archevêque de Fort-de-France en Martinique prononcera l’homélie.


Vêpres et bénédiction des tombes

Comme chaque année, le Diocèse de Monaco propose de se retrouver autour de son Archevêque, dans la chapelle du cimetière de Monaco, à 15h00 pour la prière des vêpres (office de prière célébré tous les soirs). Celle-ci sera suivie de la bénédiction des tombes. Tous ceux qui veulent se recueillir et se souvenir de leurs défunts sont invités à participer.

 




Toussaint - la force des traditions

Le 1er novembre est le jour où l’Eglise fête les Saints du Ciel, le lendemain le jour où elle se souvient de ses fidèles défunts. Par conséquence, ce sont des jours également de forte influence au cimetière où les tombes fleurissent de pensées et de prières. Il est important de rappeler que nous pouvons commémorer nos défunts tout au long de l’année, en leur rendant visite bien sûr, mais aussi en faisant dire des messes pour eux. N’hésitez pas à leur anniversaire de naissance ou de mort mais aussi à n’importe quel moment de demander à un prêtre dans une paroisse de célébrer une messe en leur mémoire. Si vous priez pour eux, ils prieront pour vous auprès de Dieu, c’est l’essence même de la communion des Saints. Alors, de plus, n’oublions pas ce beau rendez-vous du 1er novembre à 15h00 à la chapelle du cimetière où l’Archevêque et les prêtres du Diocèse béniront les tombes de tous et de chacun.



 
BONNE FETE DE LA TOUSSAINT 2017
BONNE FETE DE LA TOUSSAINT 2017

CARITAS MONACO - APPEL AUX DONS

EN FAVEUR DES POPULATIONS SINISTREES SUITE AU PASSAGE DE L’OURAGAN IRMA et AUX TREMBLEMENTS DE TERRE QUI ONT FRAPPE LE MEXIQUE

Répondant à l’appel lancé par notre saint Père le Pape François et par notre maison mère Caritas Internationalis, Caritas Monaco lance un appel aux dons en faveur des populations sinistrées des iles de Saint Martin et de Saint Barthélemy suite aux dégâts occasionnés par le passage de l’ouragan Irma et aux populations sinistrées du Mexique frappées plusieurs fois par des tremblements de terre qui ont fait de nombreuses victimes et des dégâts importants parmi les plus défavorisées.
Comme à l’accoutumée, chaque euro encaissé sera versé en intégralité aux bénéficiaires de cette action, par l’intermédiaire de Caritas-Secours Catholique de la Guadeloupe et Caritas Mexique.

Vous pouvez effectuer vos dons :
- En espèces ou par chèque libellés au nom de Caritas Monaco à :
Caritas Monaco
Paroisse Sainte Dévote
Place Sainte Dévote
MC 98000 MONACO
Ou par versement et virement bancaire sur le c/c bancaire auprès de
CREDIT FONCIER DE MONACO succursale de MONACO-VILLE
c/c n° 12739-00070-0116227000T-85
au nom de Archevêché-CARITAS MONACO

En précisant « victimes tremblements de terre au Mexique » ou « victimes Ouragan Irma »

D’avance nous vous remercions pour votre générosité
CARITAS MONACO - APPEL AUX DONS
CARITAS MONACO - APPEL AUX DONS

Prière pour la Sauvegarde de la Création

A la suite de l’encyclique « Laudato Si’ » sur l’écologie, le pape François a institué la Journée Mondiale annuelle de Prière pour la Sauvegarde de la Création qui a lieu chaque année le 1er septembre. 

« Cette journée de prière offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, précise le Souverain Pontife, et sera surtout l’occasion de témoigner de notre communion croissante avec nos frères orthodoxes. »

En effet, cette journée est célébrée annuellement le 1er septembre au sein de l’Église orthodoxe à laquelle l’Eglise catholique a décidé de se joindre.

A cette occasion, le Diocèse de Monaco a réuni le mercredi 4 octobre à 19h00 de nombreux fidèles lors d'une célébration oecuménique exceptionnelle en l’église Saint-Nicolas. Il s'agissait de sensibiliser les chrétiens sur la «conversion écologique» nécessaire au bien de notre planète. Les différentes communautés religieuses chrétiennes étaient représentées.

Le Prince Souverain était quant à lui représenté par M. Jacques Boisson, Secrétaire d'Etat, le Maire de Monaco par M. Doria.

Prière pour la Sauvegarde de la Création
Prière pour la Sauvegarde de la Création

Décès de Mgr Abelé, ancien évêque de Monaco

Monseigneur Edmond Abelé, ancien évêque du Diocèse de Monaco, est décédé le 27 septembre dernier.
Ses obsèques seront célébrées le mardi 3 octobre à 10h30 en la Cathédrale Notre-Dame du Bourg, suivies de l’inhumation, en privé, dans le caveau des évêques de la Cathédrale Saint Jérôme à Digne.



Veuillez trouvez une notice de son ancien secrétaire, Mgr Laurent Bréguet [Angers] retraçant les grandes lignes de son histoire :

Monseigneur Edmond Abelé naît à Chalons sur Marne le 4 mars 1925 dans une famille profondément chrétienne. Il fait sa scolarité au Collège Saint Etienne de Châlons-sur-Marne puis entre au Grand Séminaire de Châlons et achève ses études à Lisieux au Séminaire de la Mission de France. Il est ordonné prêtre à Lisieux, le 21 octobre 1951 pour la Mission de France. Il poursuit ses études à la Faculté de Théologie de Lyon où il obtient la licence en 1952 ; en 1953 il obtient l’habilitation au doctorat dans cette même faculté. Puis il prépare une thèse de doctorat en théologie à l’Université de Strasbourg.
Mgr Abelé accomplit son ministère d’abord en Corrèze puis dans l’Aisne et à Lyon où il s’occupa du Centre du catéchuménat des adultes. La maladie interrompit son apostolat, c’est alors qu’il rejoint le Var au diocèse de Fréjus-Toulon où il fut Curé-doyen de La Seyne sur Mer, puis Archiprêtre de Brignoles et enfin Curé de Draguignan et vicaire épiscopal.
Mgr Barthe évêque de Fréjus-Toulon, présentant Mgr Abelé aux monégasques lors de sa nomination comme évêque de Monaco, eut ces paroles : « Le nouvel évêque de Monaco, Edmond Abelé, s’est montré dès le début homme de conciliation et de paix. Ses qualités de pasteur se sont vite affirmées et malgré sa jeunesse, lui ont assuré une autorité souriante ».
Mgr Abelé fut le premier des évêques de Monaco à être ordonné dans sa Cathédrale. La consécration épiscopale eut lieu le 15 octobre 1972 présidée par Mgr Barthe évêque de Fréjus-Toulon. Il choisit pour devise épiscopale : « Moine à l’intérieur, Apôtre à l’extérieur ».
Mgr Abelé resta huit ans à Monaco et sept ans à Digne où il put mettre à profit ses différentes qualités. Il avait une distinction naturelle et une réelle bonté. Homme de prière, Il était un pasteur cultivé et spirituel, proche des gens, il aimait l’Eglise et ses prêtres. Il avait conscience que l’évangélisation passe par la beauté de la liturgie et par l’éducation, c’est la raison pour laquelle il manifesta beaucoup d’attention aux établissements catholiques d’enseignement et à la catéchèse ; Il fut l’un des promoteurs de la méthode “Jousse“. Dans le diocèse de Digne il participa à Senez à la fondation de la première Ecole d’Evangélisation “Jeunesse Lumière” avec le Père Daniel-Ange. Le manque de prêtres le hantait, c’est la raison pour laquelle il créa à Digne le foyer séminaire. Homme de culture il encouragea à Digne, le Festival International d’Art Chrétien dont le premier fut présidé par le Cardinal Poupard venu de Rome tout spécialement.
Puis ses problèmes de santé le reprirent durant l’année 1986-1987 et le contraignit à présenter sa démission au Saint Père qui l’accepta. Il prit sa retraite dans sa famille et choisit de finir ses jours dans l’Aude, chez sa cousine. C’est chez elle que Mgr Abelé nous a quitté le mercredi 27 septembre en la fête de Saint Vincent de Paul.

Photos : Archives du Palais Princier
Décès de Mgr Abelé, ancien évêque de Monaco
Décès de Mgr Abelé, ancien évêque de Monaco

CCEE - Conférence des Evêques d'Europe à Minsk

1 an après avoir accueilli la Conférence des Évêques d'Europe (CCEE) à Monaco, Mgr Bernard Barsi se trouve à Minsk pour une nouvelle rencontre qui a pour thème entre autre les jeunes et l'Eglise.

Une soixantaine d'évêques et de cardinaux sont réunis dans la ville de Bielorussie forte de 2 millions d'habitants, entièrement reconstruite après la guerre, qui vogue entre tradition et casinos (depuis qu'ils ont été bannis de Russie).

Nous vous tiendrons informé quotidiennement de l'avancée des travaux.


Photos : Aleksandra Shchyhlinskaya
CCEE - Conférence des Evêques d'Europe à Minsk
CCEE - Conférence des Evêques d'Europe à Minsk

Conférence des Évêques d'Europe à Minsk - Les jeunes et l'Eglise

Les discussions s'axent entre autres autour de la jeunesse et le bilan, au terme de cette deuxième journée de débat, est plutôt sévère quant à la position actuelle des hommes d'Eglise vis-à-vis des jeunes.

Le cardinal Nichols, l'archevêque de Westminster et président de la conférence des évêques d'Angleterre est venu faire le bilan des premiers travaux en militant pour une réelle conversion pastorale à effectuer par les pasteurs de l'Eglise pour sortir des idées préconçues et ainsi, sans peur et sans jugement, entrer dans la culture des jeunes bien différentes de celle de leurs pères. Il a insisté sur le décalage des Hommes d'Eglise face aux jeunes.
"[Les jeunes] ont une culture basée sur les changements rapides, les images et le son, une culture de la communication loin des discours philosophiques de l'Eglise [...]
Il faut entrer dans cette culture sans désir de la transformer mais avec la volonté de s'y adapter et de la comprendre", nous dit-il.

Il promet que le message sera passé aux "bonnes oreilles" avant le synode des jeunes de 2018.
Le cardinal Bagnasco, président du CCEE, à sa suite, invite les pasteurs de l'Eglise à se mettre en route avec amour et volonté, nous espérons que le message sera reçu et mis en pratique.


Photo : Vitaly Polinevsky

 
Conférence des Évêques d'Europe à Minsk - Les jeunes et l'Eglise
Conférence des Évêques d'Europe à Minsk - Les jeunes et l'Eglise

Ordination diaconale de Will CONQUER

« Vous ne perdez pas un prêtre mais vous gagnez un missionnaire ». C’est dans ces termes que le supérieur des Missions étrangères de Paris a présenté à Mgr Barsi le nouveau diacre ordonné pour le Diocèse de Monaco, Will Conquer. En effet, il n’est pas un diacre comme les autres. D’abord parce qu’il se prépare au sacerdoce qu’il devrait obtenir l’année prochaine mais en plus il s’engage pour partir ! Partir au service des missions Etrangères de Paris. Il a d’ailleurs appris le pays qu’il rejoindra pour le reste de sa vie à l’issue de sa cérémonie d’ordination qui s’est déroulée le 16 septembre dernier en la Cathédrale. Et ce sera… le Cambodge.

Le nouveau diacre avait l’air plutôt ravi de cette nouvelle qui cependant reste un engagement important. Sa vivacité et son envie de propager l’évangile entre tradition, jeunesse et modernité font plaisir à voir et à vivre. Le Diocèse se plonge ainsi à travers Will dans un élargissement hors de ses frontières qui sera certainement riche en expériences et témoignages.

 

Nous vous invitons à lire son interview publiée par Ludovic Mercier dans Monaco-Matin et à profiter des photos de notre photographe Jean-Pierre Debernardi.

Ordination diaconale de Will CONQUER
Ordination diaconale de Will CONQUER

Rentrée du catéchisme à Monaco

Vous désirez que votre ou vos enfants reçoivent les sacrements de l'initiation chrétienne (Confession - Communion et Confirmation), vous devez les inscrire dans une paroisse de la Principauté où ils suivront pendant toute l'année scolaire un enseignement préparatoire.

Voici les horaires. Contactez les paroisses pour plus de renseignements.

Saint-Charles : 93 30 74 90
Sainte-Dévote : 93 50 52 60
Saint-Nicolas : 92 05 23 29
Saint Martin - Sacré Coeur : 93 30 75 26
Saint-Esprit : +33 (0)4 93 78 40 63

 
 
Rentrée du catéchisme à Monaco
Rentrée du catéchisme à Monaco

Eglise à Monaco - Septembre / Octobre 2017

Voici la dernière édition numérique du magazine du Diocèse de Monaco.


N'hésitez pas à le partager un maximum autour de vous.

Rendez-vous le 22 octobre pour le prochain numéro.


 
Eglise à Monaco - Septembre / Octobre 2017
Eglise à Monaco - Septembre / Octobre 2017

Reprise de la messe pour les vocations

Comme chaque premier samedi du mois, le 2 septembre à 8h30, la messe pour les vocations sera célébrée au sanctuaire Notre-Dame de Laghet, présidée par Mgr Bernard Barsi.

Il s'agira de prier pour demander de nouveaux prêtres, diacres, religieux, religieuses et laïcs pour le service de l’Église.

Tous les fidèles sont invités à participer.


 
Reprise de la messe pour les vocations
Reprise de la messe pour les vocations

Mgr Barsi visite les Guides et Scouts en Italie

Visite de 2 jours de Mgr Barsi dans le Piémont en Italie au Camp des Guides et Scouts de Monaco. Reçu par Mme Marie-Hélène Gamba, présidente du mouvement, l'Archevêque a visité le camp de base. Impressionant dispositif des "patrouilles" et une belle leçon de vie pour tous ces jeunes qui doivent apprendre à se débrouiller pour organiser leur campement. Des fours construits avec l'argile trouvé dans le lit d'une rivière à sec, des tables construites avec des branches trouvées sur place, s'organiser pour la lessive et la vaiselle, dormir sous une tente et garder un esprit d'équipe et de confiance, telles sont quelques-unes des missions que doivent remplir ces jeunes ravis de participer à une telle aventure.

Une messe a été célébrée par Mgr Barsi et l'évêque du lieu (Mondovì) pour les jeunes.

Si vous êtes tentés par ce mouvement des Guides et Scouts, tous les renseignements sur leur site Internet.
Mgr Barsi visite les Guides et Scouts en Italie
Mgr Barsi visite les Guides et Scouts en Italie

La "vidéo du Pape" : juillet 2017


Tous les mois, le Pape François nous propose une courte vidéo sur un sujet qui le touche et qu'il nous propose de mettre en oeuvre. Voici celle du mois de juillet !

Elle a pour thème les personnes éloignées de la foi chrétienne.

Le pape François exhorte à la joie chrétienne: « N’oublions jamais que notre joie est en Jésus Christ, que son amour est fidèle et inépuisable. »

Puis il propose ce diagnostic: « Car, lorsqu’un chrétien est triste, cela veut dire qu’il s’est éloigné de Jésus. »

Il propose en même temps le remède: « En ces moments-là, il ne faut pas le laisser seul. Nous devons lui offrir l’espérance chrétienne ; par la parole certes, mais plus encore par notre témoignage, par notre liberté, par notre joie. »

Le pape conclut sur son intention de prière: « Prions pour nos frères et sœurs qui se sont éloignés de la foi, afin qu’ils redécouvrent, par notre prière et notre témoignage évangélique, la beauté de la vie chrétienne. »

La
La "vidéo du Pape" : juillet 2017

En route vers Lourdes...

Le traditionnel pèlerinage diocésain à Lourdes a commencé ce matin vers 7h30 sur le parvis du Stade Louis II. Quatre bus, dont un spécialement équipé pour conduire les malades, ont pris la route en direction du Sanctuaire de Lourdes.

Menés par l'Archevêque et sous la conduite de l'abbé Guillaume Paris, Vicaire Général et directeur du Service des Pèlerinages, les pèlerins, jeunes et moins jeunes, auront une semaine pour porter les  prières du Diocèse à la grotte de Lourdes. 

Nous vous tiendrons informés du voyage sur le site au cours des prochains jours !






 
En route vers Lourdes...
En route vers Lourdes...

Guillaume Conquer sera diacre en septembre

Monseigneur Bernard Barsi a appelé à l'ordination diaconale Guillaume CONQUER en vue du sacerdoce. (Il deviendra diacre en vue de devenir prêtre)
Le futur diacre sera incardiné à Monaco au titre des Missions Etrangères de Paris. 
L'ordination diaconale aura lieu le 16 septembre, en la cathédrale de Monaco.
Dès à présent, nous portons dans notre prière Guillaume qui se rend totalement disponible au Seigneur pour le service de la mission. 







 
Guillaume Conquer sera diacre en septembre
Guillaume Conquer sera diacre en septembre

Les Dominicains de la Sainte-Baume à Monaco

Journée de sortie pour les Dominicains de la Sainte-Baume (83) qui, après avoir partagé le déjeuner avec le curé de la Cathédrale, ont visité le Palais Princier et sa chapelle, accompagnés par le chanoine César Penzo, chapelain du Palais.
Les Dominicains de la Sainte-Baume à Monaco
Les Dominicains de la Sainte-Baume à Monaco

Pèlerinage des prêtres et diacres

Le mardi 13 juin dernier, les prêtres et diacres de Monaco se sont retrouvés pour un pèlerinage à Notre-Dame des Fenestres. L'occasion pour nos ecclésiastiques de partager un moment convivial avant l'été qui approche.






 
Pèlerinage des prêtres et diacres
Pèlerinage des prêtres et diacres

Fête Dieu 2017

Célébrée jeudi 15 juin dernier, la fête du Corps et du Sang du Christ (Fête-Dieu) a rassemblé un grand nombre de fidèles dans une Cathédrale pleine.
L'Archevêque a insisté cette année sur l'importance de la procession qui constitue un témoignage de foi publique pour tous ceux qui y assistent.
Celle-ci a été en effet très recueillie et a conduit les fidèles de la Cathédrale à la Cour d'Honneur du Palais où S.A.S. le Prince Souverain, S.A.R. la Princesse de Hanovre et Andrea Casiraghi les attendaient.
Après le Salut du Très-Saint Sacrement et le Tantum ergo chanté par la Maîtrise et les Petits Chanteurs de Monaco, c'est au rythme de la Fanfare Municipale que le cortège s'est remis en route pour un deuxième Salut sur la Place de la Mairie.
Nous avons pu noter la présence de personnalités du Gouvernement et de la Mairie, de nombreux pénitents de Monaco mais aussi des communes limitrophes françaises et italiennes. Les Ordres Equestres étaient aussi très bien représentés.
Une belle cérémonie qui s'est achevée dans la convivialité autour d'un verre de l'amitié dans les locaux de l'école FANB sur le Rocher.



Pour information :

La Fête-Dieu (Corpus Domini) est appelée solennité du Corps et du Sang du Christ. C’est la célébration de la présence réelle de Jésus-Christ dans le pain et dans le vin. Cette fête est célébrée un Jeudi en souvenir de l’institution de l’Eucharistie (le dernier repas) qui a eu lieu le Jeudi-Saint, quelques jours avant Pâques.









 

Fête Dieu 2017
Fête Dieu 2017

Pèlerinage Militaire à Lourdes

Le 59ème Pèlerinage Militaire International de Lourdes s'est déroulé du 19 au 21 mai 2017,
avec les militaires de plus de 40 nations. La Principauté était représentée par une délégation de Carabiniers et de Sapeur-Pompiers.
Les militaires de Monaco, guidés par le Colonel Luc Fringant, Premier Aide de Camp de S.A.S. le Prince, Commandant Supérieur de la Force Publique et le Chanoine César Penzo, leur aumônier, ont pu rencontrer S.A.R. la Princesse de Hanovre. En effet, la Princesse, marraine du 17ème Régiment du Génie Parachutiste de Montauban, accompagnait le régiment et le seul survivant de l'affaire "Merah" sur les pas de Bernadette Soubirous (à qui la Vierge est apparue à Lourdes en 1858). 




 
Pèlerinage Militaire à Lourdes
Pèlerinage Militaire à Lourdes

Marc Duwelz est arrivé à St Jacques de Compostelle !

Il l’a fait!

La France a certainement d’incroyables talents, nous avons à Monaco un diacre, Marc Duwelz, qui avec beaucoup de courage, d’abnégation et de prière a réussi son pari extraordinaire : rejoindre de chez lui à pied St Jacques de Compostelle en 83 jours exactement soit 1871 kilomètres. Trois jours de plus que Jules Verne autour du monde pour atteindre le kilomètre zéro du « Camino de Santiago » alors qu’il quittait Laghet le lundi 27 février dernier.

Partis à deux, le chemin fut rempli de découvertes, humaines et spirituelles. Des rencontres inoubliables avec d’autres pèlerins qui ont partagé leur route plusieurs semaine d’affilée, des décors phénoménaux et la confrontation avec la nature dans ce qu’elle a de plus beau mais aussi de plus violent quand il s’est agi de marcher sous des trombes d’eau. Jamais un enfer, toujours la force d’avancer plus loin jusqu’au but recherché !

Merci au diacre d’avoir porté les prières du Diocèse de Monaco, bravo à lui, il force le respect et l’admiration !


Retrouvez l’ensemble de son périple sur son site : stjacques.blog

Marc Duwelz est arrivé à St Jacques de Compostelle !
Marc Duwelz est arrivé à St Jacques de Compostelle !

Visite du Patriarche des Coptes Catholiques à Monaco

Sa Béatitude Ibrahim Sedrak, Patriarche d'Alexandrie des Coptes Catholiques est venu en Principauté ce mardi 16 mai.
Après avoir rencontré le Prince Souverain au Palais, il a présidé la messe concélébrée par l'Archevêque et le Vicaire Général en la Cathédrale. On notait la présence de S.A.S. le Prince Souverain, du Ministre d'Etat, du Secrétaire d'Etat, du Chef de Cabinet du Prince et du Conseiller-Ministre de l'Intérieur.
Le Patriarche était accueilli par l'équipe de l'Oeuvre d'Orient Monaco. Cette rencontre a permis de réaffimer le travail de cette association qui sensibilise sur la situation des chrétiens d'orient et tente par différentes actions de les aider. 
Sa Béatitude a conclu sa journée par une conférence sur "La situation des chrétiens en Egypte" au Théâtre des Variétés.
Visite du Patriarche des Coptes Catholiques à Monaco
Visite du Patriarche des Coptes Catholiques à Monaco

Centenaire de Fatima

A l'occasion du centenaire des apparitions de la Vierge à Fatima, une foule immense de fidèles portugais mais pas seulement, s'est rassemblée pour une messe célébrée par Mgr Barsi, Archevêque de Monaco, à la Cahtédrale le vendredi 13 mai dernier. 

La célébration a été précédée par une procession de la Place d'Armes à la Cathédrale, vécue dans le recueillement et la prière.

Retrouvez le reportage photos ci-dessus.
Centenaire de Fatima
Centenaire de Fatima

Ensemble pour l'Eglise de Demain

C'est avec émotion que Monseigneur Bernard Barsi aux côtés de S.A.S. le Prince Albert II et du Nonce Apostolique Mgr Luigi Pezzuto, a béni le 08 mai la première pierre de la future Maison Diocésaine de Monaco. Les personnalités étaient nombreuses, bon nombre d'acteurs du Diocèse était présents ainsi que plusieurs donateurs.

Pour soutenir le projet, le Diocèse lance l'opération "une pierre = un soutien". Pour une valeur unitaire de 50,00 €, vous pourrez acheter une pierre symbolique numérotée et associer pour toujours votre nom à la Maison Diocésaine.

Article en ligne :
http://www.montecarloin.net/


 
Ensemble pour l'Eglise de Demain
Ensemble pour l'Eglise de Demain

Regarder le programme...

PROCESSION À 20H30 DÉPART PLACE D’ARMES
MESSE À 21H30 À LA CATHÉDRALE


Église Sacré-Coeur
Mercredi 10 mai de 20h30 à 21h30
Réflexion et temps de prière animés par les Soeurs Oblates de la Vierge Marie de Fatima

Église Saint-Charles
Jeudi 11 mai de 20h30 à 21h30
Réflexion et temps de prière animés par les Soeurs Oblates de la Vierge Marie de Fatima

Église Sainte-Dévote
Vendredi 12 mai de 20h à 21h
Veillée de prière animée par la «Jeunesse Catholique de Sainte-Dévote»

Église Saint-Joseph à Beausoleil
Vendredi 12 mai à partir de 22h15
Veillée en direct depuis Fatima
Samedi 13 mai à 11h
Messe du Pape à Fatima diffusée en direct
(Canonisation des Bx Francisco et Jacinta Marto)

 

Regarder le programme...
Regarder le programme...

Conférence "Spécial Famille" : s'engager dans la vie

Ne manquez pas la prochaine conférence "spécial famille" 

Animée par Olivier FLORANT

Olivier Florant est sexologue, théologien, conseiller conjugal et familial, et consultant du CLER Amour et Famille. Il intervient régulièrement dans des conférences sur la vie de couple, le mariage et la sexualité conjugale. Il est l’auteur de l’ouvrage Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré, aux Presses de la Renaissance et chez Pocket.




Il a été montré que ceux qui ont le moins peur de mourir ne sont pas les croyants mais les personnes qui se sont engagées dans des projets et les ont accomplis.

Pourquoi certains ont-ils peur de faire des choix de vie ?
Notre compréhension de la façon dont nous prenons nos décisions a été considérablement renouvelée ces dernières années. Cela nous permet de mieux aider les personnes en difficulté à vaincre leurs peurs, à oser vivre leurs projets en les réalisant, et à pouvoir dire : tout est accompli.

Conférence
Conférence "Spécial Famille" : s'engager dans la vie

Pèlerinage du 1er Mai à Laghet

Pèlerinage du Diocèse de Monaco à Notre-Dame de Laghet présidé par le Vicaire Général ce 1er mai, début du mois consacré à la Vierge Marie. Suivi de la Messe célébrée par le Vicaire Général, l'abbé Guillaume Paris entouré des prêtres du Diocèse de Monaco et de nombreux fidèles.
Pèlerinage du 1er Mai à Laghet
Pèlerinage du 1er Mai à Laghet

Cycloshow et Mission XY - les 13 et 14 mai 2017




A LA DECOUVERTE DU LANGUAGE SECRET DE MON CORPS
Cet atelier mère/fille explique le déroulement du cycle, le pourquoi des règles, et les changements du corps à la puberté.
Grâce à une présentation imagée, originale, ludique et pleine de poésie, les jeunes filles, accompagnées de leur maman (ou tante ou marraine) vont découvrir les merveilles de leurs corps.
Elles pourront elles-mêmes animer les différents moments du cycle.
Comprenant mieux ce qui se passe dans le secret de leur corps, les jeunes filles en vivront les changements et les rythmes avec sérénité, tel est le pari que fait la créatrice de l'atelier, la doctoresse allemande Elisabeth Raith-Paula.

accès au site inernet clicker ici


DATE DE L’ATELIER : SAMEDI 13 MAI 2017 
LIEU DE L’ATELIER : SALLE PAROISSIALE L’ARCHE. 19 av. des papalins - Monaco (A côté de l’hôtel COLUMBUS) 

ANIMATRICE : MARIE-HELENE LEFEBVRE  (CYCLOSHOW-XY.FR) 

POUR TOUTE QUESTION : ELEONORE VAUBAN - 0685337344 – vaubane@monaco.mc 
A envoyer à : Mme. Catherine Maupas 20, Av. H. Otto 98000 Monaco 

CONDITIONS D’INSCRIPTION : 
Être une jeune fille entre 10 et 14 ans, accompagnée de sa maman, tante ou marraine… 

HORAIRES
Accueil : 9h 
Atelier : 9h30 à 16h30 

FRAIS D’INSCRIPTION 
55€ par duo (mère/fille)

MATERIEL A APPORTER
Un coussin
Un pique-nique
Des chaussons 





A LA DECOUVERTE DU LANGUAGE SECRET DE MON CORPS

Cet atelier père/fils explique le corps et la puberté aux garçons de 11 à 15 ans accompagnés de leur père, oncle ou parrain.
L'atelier XY-évolution permet aux garçons d'acquérir des connaissances pour aborder avec sérénité les changement du corps à la puberté.
Seront abordées l'anatomie masculine, la conception d'un enfant jusqu'à sa naissance en pointant du doigts les merveilles du corps de l'homme et de la femme.
Un rallye, des ateliers thématiques et la grande expédition de la vie (représentation imagée du parcours des spermatozoïdes à la rencontre de l'ovule) émailleront cette journée.

accès au site inernet clicker ici 

DATE DE L’ATELIER :   DIMANCHE 14 MAI 2017
LIEU DE L’ATELIER :    SALLE PAROISSIALE L’ARCHE. 19 av. des papalins - Monaco (A côté de l’hôtel COLUMBUS) 
ANIMATEUR :  Aymeric O’Neill (cycloshow-xy.fr)  
Pour toute question : Eléonore VAUBAN – 0685337344 –vaubane@monaco.mc

 

CONDITIONS D’INSCRIPTION : 
Être un jeune homme entre 11 et 15 ans, accompagné de son père, oncle ou parrain.

HORAIRES : 
9h00 : Accueil 
Atelier : 9h30 à 16h00 

FRAIS D’INSCRIPTION 
55€ par duo (père/Fils)

MATERIEL A APPORTER
Un coussin
Un pique-nique
Des chaussons 


POUR VOUS INSCRIRE TÉLÉCHARGEZ LE BULLETIN D'INSCRIPTION CI-DESSOUS
Cycloshow et Mission XY - les 13 et 14 mai 2017
Cycloshow et Mission XY - les 13 et 14 mai 2017

L'Archevêque au Maroc !

Mgr Barsi se trouve depuis le début de la semaine à Rabat au Maroc avec les membres de la Commission Épiscopale Francophone pour les Traductions Liturgiques (CEFTL). Elle est composée d'évêques et de secrétaires nationaux d'Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye), de Belgique, du Canada, de France, du Luxembourg, du Diocèse de Monaco et de Suisse. 

Le but de la CEFTL est de préparer les traductions des livres liturgiques et de tous les autres textes liturgiques du Rite romain en langue française, et de les proposer aux Conférences des Évêques. Les traductions sont réalisées en se conformant "à la nature et à la tradition des Églises particulières, tout en maintenant avec sûreté la foi de l'Église universelle". (Liturgiam authenticam, n° 7) : elles se caractérisent à la fois par leur fidélité au texte original et par leur respect du génie propre de la langue française en vue de leur proclamation liturgique (Liturgiam authenticam, n° 57). Son origine répond aux vœux du concile Vatican II, qui avait demandé que les textes liturgiques soient les mêmes pour une même zone linguistique.

Actuellement, les derniers détails de la traduction du missel romain sont étudiés. (Le missel est un livre liturgique du rite catholique romain dans lequel on trouve tout le texte de la célébration de l'eucharistie : chants, lectures, prières, et même des indications pour les gestes.)
Notamment, le missel une fois approuvé, des changements notoires auront lieu dans les habitudes des fidèles quant aux textes utilisés pendant la messe, y compris le Notre Père.
 
L'Archevêque au Maroc !
L'Archevêque au Maroc !

Hommage aux déportés

Etait organisé ce jeudi 27 avril à la Maison de France une journée de mémoire en hommage aux déportés de la seconde guerre mondiale.
L'archevêque de Monaco était représenté par son Vicaire Général, l'abbé Guillaume Paris.
 
Hommage aux déportés
Hommage aux déportés

La Pâques Commune

En 2017, la date de Pâques, le 16 avril, était commune à toutes les Églises d’Orient et d’Occident.
Ce fut l'occasion pour notre Archevêque d'accueillir dans l'église Saint-Nicolas les représentants des différentes religions chrétiennes pour une célébration œcuménique préparée par le service du Chanoine Patrick Keppel.

La cérémonie, dans une église comble, a permis aux chrétiens présents de prier ensemble la résurrection du Seigneur.

Le prochain rendez-vous pour une Pâques commune est fixé en 2034 !
La Pâques Commune
La Pâques Commune

JOYEUSES PAQUES !!!

Très belle messe ce matin en la Cathédrale avec les Petits Chanteurs de Monaco et l'Académie Musicale de Liesse. Le Christ-Jésus est ressuscité, il est VRAIMENT ressuscité !!!


 
JOYEUSES PAQUES !!!
JOYEUSES PAQUES !!!

Vendredi Saint - Procession du Christ-Mort

La procession traditionnelle dans les rues du Rocher orchestrée par l'Archiconfrérie des Pénitents s'est déroulée ce vendredi soir, animée par la Maitrise et les Petits Chanteurs de Monaco.
De nombreuses personnes ont perpétué la tradition de cette procession qui s'achève dans la cathédrale par un temps de méditation et de prière.

Retour en images...







 
Vendredi Saint - Procession du Christ-Mort
Vendredi Saint - Procession du Christ-Mort

Vendredi Saint - Chemin de Croix dans la ville

A 12h30 un grand nombre de fidèles s'est réuni Place d'Armes pour assister au "Chemin de Croix dans la Ville" conduit par l'Archevêque, Mgr Bernard Barsi. Une couleur particulière cette année puisque les chants ont été entonnés par l'Académie Musicale de Liesse qui animent tous les offices de la semaine sainte à la Cathédrale.
Les textes de méditation ont été lus par le curé de la Cathédrale, l'abbé Daniel Deltreuil et Clotilde Bresson de l'Aumônerie de l'Enseignement Public.
Après la Rampe Major et la Place du Palais, c'est devant la Cathédrale que le chemin s'est achevé par un chant d'envoi et la bénédiction.
Une bonne manière de passer sa pause de midi en ce jour de jeûne et d'abstinence.







 
Vendredi Saint - Chemin de Croix dans la ville
Vendredi Saint - Chemin de Croix dans la ville

Jeudi Saint - Cène et reposoirs

Le Jeudi saint est le jeudi précédant Pâques. Il commémore l'institution par le Christ de l'Eucharistie lors du dernier repas pris avec ses disciples avant son arrestation. 
C'est aussi le jour du "lavement des pieds". Le célébrant refait le geste de Jésus qui s'est abaissé à laver les pieds de ses disciples.
A l'issue de la célébration, les hosties sont portées au reposoir pour y être conservées jusqu'au Vendredi Saint pour la communion lors de l'office de la Passion.

Cette année, l'Académie Musicale de Liesse a accompagné de ses très beaux chants la messe de la Cène en la Cathédrale.
 

Voici les reposoirs du Diocèse de Monaco :


Cathédrale :




















Sainte-Dévote :




















Saint-Nicolas :




















Saint-Charles :



















Saint-Martin / Sacré-Coeur :



















Carmes :
























La Turbie :




Saint-Joseph :
Jeudi Saint - Cène et reposoirs
Jeudi Saint - Cène et reposoirs

Programme de la Semaine Sainte


Exceptionnel !  Cette année le Diocèse accueille l’Académie Musicale de Liesse pour les offices du Triduum Pascal (du Jeudi-Saint au Dimanche de Pâques).
Les 55 jeunes chanteurs embelliront de leurs voix les offices de la Cathédrale ainsi que le “Chemin de Croix dans la Ville” (vendredi 14 avril à 12h30, Place d’Armes).
Il animeront également, avec la Maitrise et les Petits Chanteurs de Monaco, la Messe Pontificale de Pâques, dimanche 16 avril à 10h30 en la Cathédrale.

La traditionnelle procession du Christ-Mort (vendredi 14 avril à 20h30, place de la Mairie), organisée par l’Archiconfrérie de la Miséricorde, sera accompagnée par la “Musique Municipale”. La Maitrise et les Petits Chanteurs de Monaco, dirigés par Pierre Debat, assureront la partie liturgique.


Télécharger ci-dessous le programme de la Semaine Sainte
Programme de la Semaine Sainte
Programme de la Semaine Sainte

Mardi soir - LA MESSE CHRISMALE

Mardi soir à 19h00 en la Cathédrale, s'est déroulée la Messe Chrismale à laquelle vous étiez nombreux. Elle était suivie d'un apéritif dinatoire dans le gymnase de l'école privée catholique FANB.

Pour plus d'information : cliquez ici

Mardi soir - LA MESSE CHRISMALE
Mardi soir - LA MESSE CHRISMALE

Journée des confirmands sur le Rocher

La Journée des Confirmands regroupe chaque année tous les scolarisés du Diocèse et de la paroisse du Saint-Esprit qui se préparent à recevoir ce sacrement de l'initiation chrétienne.
Cette année, afin de leur permettre d'assister au concert de Glorious à la cathédrale, les jeunes ont partagé leur journée de formation sur le Rocher, au sein de l'école FANB.
Après des temps de réflexion et de prière, ils ont participé à un grand-jeu de piste dans les rues de Monaco-Ville.
L'archevêque les a rejoint ensuite pour célébrer la messe sous le préau de l'école.
Une journée qui fut donc bien remplie et qui laissera de beaux souvenirs dans l'esprit de ces neo-confirmands.


 
Journée des confirmands sur le Rocher
Journée des confirmands sur le Rocher

Retour sur la Halte Spirituelle de Carême


La Halte Spirituelle de Carême s'est déroulée le samedi 18 mars dernier dans une ambiance conviviale et priante. Mgr Alberto Maria Careggio, évêque émérite de Vintimille San-Remo, a guidé les fidèles présents tout au long de la journée sur le thème : "Le combat spirituel : sur le chemin vers la sainteté".
L'évêque émérite, après avoir décrit les différentes problématiques du monde actuel, a donné des pistes pour puiser force et courage au source de notre Foi. Ainsi, il a rappelé que notre témoignage de vie doit rayonner de la joie qui nous vient du Christ et devenir ainsi source d'inspiration et d'espérance pour les autres.
 
La journée s'est conclue par la messe anticipée présidée par Mgr Barsi.

Une récollection qui se renouvellera l'année prochaine pendant le temps du carême.





 

 

Retour sur la Halte Spirituelle de Carême
Retour sur la Halte Spirituelle de Carême

Aide du Diocèse pour l'Eglise en Terre-Sainte

Comme chaque année, le Vendredi-Saint, le Diocèse a organise une collecte pour les nécessités de l'Eglise en Terre-Sainte. 
Au nom du pape, le Cardinal Leonardo Sandri, préfet de la congrégation des Eglises Orientales, a remercié le Diocèse et ses fidèles qui ont permis de récolter, en 2016, la somme de 4500€.

Merci à tous pour votre générosité !
Aide du Diocèse pour l'Eglise en Terre-Sainte
Aide du Diocèse pour l'Eglise en Terre-Sainte

Le diacre Marc Duwelz en route vers Compostelle

Notre diacre Marc Duwelz part ce lundi 27 février à pied de chez lui avec un ami, Jean-François... Jusque là rien d'exceptionnel, sauf que sa destination est plutôt lointaine : Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne.
Un long périple de plusieurs semaines, "un rêve" nous explique-t-il, "j'attendais d'être à la retraite pour pouvoir le réaliser, je porterai chacun d'entre vous dans mes prières". 

Marc reste connecté pendant son voyage, n'hésitez pas à vous inscrire sur son blog pour suivre ses aventures. Le prochain rendez-vous avec sa famille et son épouse est prévu à Lourdes à la fin du mois de mars.

Blog de Marc Duwelz en route vers Compostelle
 
Le diacre Marc Duwelz en route vers Compostelle
Le diacre Marc Duwelz en route vers Compostelle

Envoi en mission au CHPG

Notre archevêque qui célébrait la messe le 25 février dernier dans la chapelle du Centre Hospitalier Princesse Grace, a remis les lettres de mission aux bénévoles, visiteurs de malades.

Sept lettres remises en présence de l'équipe de l'aumônerie du CHPG, de l'abbé David Nana et des Petites Soeurs de l'Espérance.
 
Envoi en mission au CHPG
Envoi en mission au CHPG

L’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem à Lourdes

Sous la conduite de son Lieutenant, le Dr Michel Y. Mourou, et de son Prieur, le Père Alain Goinot, une délégation de la Lieutenance de Monaco de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem a accompli, du 8 au 12 février 2017, un pèlerinage à Lourdes à l’occasion du 159ème anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous.
En effet, c’est le 11 février 1858 qu’apparut à la petite bergère, devant la grotte de Massabielle, celle qu’elle appela la “ Belle Dame “. Depuis 1992 cette date est consacrée à la “ Journée des Malades “ par la volonté du Saint Pape Jean-Paul II. A cette occasion, le Pape François a publié un message en conclusion duquel il nous invite ainsi “ Frères et Sœurs, tous, malades, personnel de santé et volontaires, élevons notre prière à Marie afin que sa maternelle intercession soutienne et accompagne notre foi et nous obtienne du Christ son Fils l’espérance sur le chemin de la guérison et de la santé, le sens de la fraternité et de la responsabilité, l’engagement pour le développement humain intégral et la joie de la gratitude chaque fois qu’elle nous émerveille par sa fidélité et sa miséricorde”.
 
C’est dans cet esprit que les Chevaliers et les Dames ont assisté et participé aux cérémonies qui, chaque année, marquent cette commémoration : Chemin de Croix, Messe à la grotte, Procession mariale aux flambeaux, Messe solennelle internationale présidée, cette année, par Son Eminence Révérendissime le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, légat de Sa Sainteté, et Louanges eucharistiques dans la basilique souterraine Saint Pie X.
 
Au cours de leur séjour pyrénéen, placé sous le signe du recueillement, de la prière et de la réflexion spirituelle, les participants, mêlés à l’imposante foule des fidèles venus de divers pays, ont eu des échanges avec des confrères et des consœurs de plusieurs Lieutenances étrangères.
Après une visite des basiliques inférieure et supérieure de Notre Dame de Lourdes les Chevaliers et les Dames ont découvert et admiré les célèbres et impressionnantes Grottes de Bétharram qui s’étendent sous deux régions, l’Aquitaine et l’Occitanie, et deux départements, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.
 
Bref, un pèlerinage très émouvant et très priant dans un climat de franche convivialité.

VISITEZ LE SITE INTERNET DE L'ORDRE DU SAINT-SEPULCRE


Crédit photo : Photo Lacaze - Lourdes
L’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem à Lourdes
L’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem à Lourdes

Eglise à Monaco - Février Mars 2017

Téléchargez le dernier numéro d'Eglise à Monaco ci-dessous !
  • Les Reliques de Sainte-Dévote
  • Les réfugiés Irakiens à Monaco
  • Et toutes les informations du Diocèse et des paroisses
Eglise à Monaco - Février Mars 2017
Eglise à Monaco - Février Mars 2017

Message du Pape François pour le Carême 2017

La Parole est un don. L’autre est un don

"Le Carême est un nouveau commencement, un chemin qui conduit à une destination sûre : la Pâques de la Résurrection, la victoire du Christ sur la mort. Et ce temps nous adresse toujours un appel pressant à la conversion : le chrétien est appelé à revenir à Dieu « de tout son cœur » (Jl 2,12) pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur. Jésus est l’ami fidèle qui ne nous abandonne jamais, car même lorsque nous péchons, il attend patiemment notre retour à Lui et, par cette attente, il manifeste sa volonté de pardon (cf. Homélie du 8 janvier 2016)..."

Le pape dans un commentaire sur la parabole de l'homme riche et du pauvre Lazare (cf. Lc 16,19-31) nous invite à réfléchir "L'autre est un don, le péché nous rend aveugles, la Parole est un don".

Téléchargez l'intégralité du message ci-dessous !
 

Message du Pape François pour le Carême 2017
Message du Pape François pour le Carême 2017

Journée de rencontre des conseils

Le 4 février dernier, le conseil pastoral diocésain et les conseils de paroisse se sont réunis à Laghet pour une journée de rencontre. Le sujet était de voir comment les orientations diocésaines de Mgr Barsi (des points concrets pour l'amélioration de différents aspects à l'usage des paroisses) ont été appliquées. Pour aider à la réflexion, l'Archevêque a invité le père Didier-Chaves, vicaire général du Diocèse de Gap et d'Embrun. N'hésitez pas à visionner la vidéo de sa conférence.

D'autre part, Mgr Barsi en a profité pour dévoiler une vidéo de présentation des tenants et aboutissants de la future maison diocésaine.

Le lancement du nouveau site internet sur lequel vous vous trouvez a été réalisé.

Une journée réussie qui a permis aux acteurs du diocèse de se retrouver et de partager leurs expériences pour avancer au mieux chacun dans sa paroisse ou son service.
Journée de rencontre des conseils
Journée de rencontre des conseils

Maison Diocésaine : tenants et aboutissants

Clip d'introduction de la maison diocésaine par l'archevêque Monseigneur Bernard Barsi.
Pourquoi la maison diocésaine ? Explications en 9 minutes !
Maison Diocésaine : tenants et aboutissants
Maison Diocésaine : tenants et aboutissants

Revivez les festivités de Sainte-Dévote

La procession, l'arrivée de la barque et des reliques, le salut du Très-Saint Sacrement et l'embrasement de la barque.
Revivez la soirée du 26 janvier dernier grâce aux équipes de la Direction de la Communication et de Monaco Broadcast.
Commentaires de Sandrine Nègre et du père Patrick Keppel.
Revivez les festivités de Sainte-Dévote
Revivez les festivités de Sainte-Dévote

La Maison Diocésaine

Bâtissons ensemble la Maison Diocésaine de Monaco

Pour servir la nouvelle évangélisation, pour communiquer la joie de l'Evangile à ce monde qui connaît d'énormes et rapides changements, pour une Eglise encore plus proche des hommes et des femmes, le Diocèse de Monaco souhaite se doter d'une Maison Diocésaine.

Pour être mené à son terme, ce projet nécessite le soutien financier de tous, c'est pourquoi au nom du Diocèse, Monseigneur Bernard Barsi lance un appel au dons et au legs afin de récolter les fonds nécessaires.

 
La Maison Diocésaine
La Maison Diocésaine

Cérémonie Oecuménique au Cirque

La célébration oecuménique au cirque aura lieu le lundi 23 janvier à 19h00 sous le chapiteau de Fontvieille.
Vous êtes attendus nombreux, l'entrée est libre et gratuite.

Lundi 23 janvier à 19h00
Chapiteau de Fontvieille
Entrée libre

Cérémonie Oecuménique au Cirque
Cérémonie Oecuménique au Cirque

Clôture de l’Année Sainte

L’année sainte qui a commencé le 8 décembre 2015, s'est achèvée le 20 novembre 2016 à Rome et dès le 13 novembre 2016 dans les diocèses du monde.
Durant toute l’année, de nombreux fidèles ont franchi la porte sainte de la cathédrale. Toutes les paroisses ainsi que de nombreux groupes et mouvements ont effectué ce pèlerinage afin de méditer sur les oeuvres de miséricorde. Il s’agit maintenant de rendre grâce à Dieu dans la joie puisqu’en cette année, il nous a comblé de bénédictions spirituelles. Il a donné à tous un temps de grâce et de conversion.
Comme le dit le Pape François : « En refermant la Porte Sainte ce jour-là, nous serons animés de sentiments de gratitude et d’action de grâce envers la Sainte Trinité qui nous aura donné de vivre ce temps extraordinaire de grâce ».

Clôture de l’Année Sainte
Clôture de l’Année Sainte

Fête de l’Immaculée Conception

La fête de l’Immaculée Conception a été célébrée le jeudi 8 décembre 2016 à 18h00 en la Cathédrale. La messe fut suivie de la procession dans les rues du Rocher en passant devant le Palais Princier, encadrée par les pénitents de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Les fidèles furent très nombreux à participer à cette célébration, qui marque à la fois la fête patronale de la Cathédrale dédiée à l’Immaculée Conception, le renouvellement du “Voeu” du Prince Honoré II remerciant la Vierge Marie d’avoir libéré Monaco de l’épidémie de peste en 1632, et la fête de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Fête de l’Immaculée Conception
Fête de l’Immaculée Conception