La Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Par Jean-Pierre Debernardi

 
La Chapelle Notre-Dame des Fontaines est située à l’est du département des Alpes-Maritimes, à quatre kilomètres et demi au-dessus du village de la Brigue, à une heure trente de Monaco, sur l’ancien chemin muletier qui reliait La Brigue à la commune italienne Triora qui se trouve dans la province d'Imperia, en région Ligurie.  Elle a été bâtie au XIIIème siècle à l’initiative d’Eudoxie Lascaris de Vintimille, comtesse de Tende. 
 
  

J’ai été frappé par son aspect extérieur très banal, en revanche, on se trouve saisi une fois la porte d’entrée franchie, par la quantité et la qualité des fresques qui recouvrent entièrement l’intérieur de la chapelle. Celles-ci lui ont valu d’être appelée la chapelle Sixtine des Alpes-Maritimes. Les peintures du chœur ont été peintes par Giovanni Baleison, mais  l’essentiel d’entre elles a été réalisé par Giovanni Canavesio.  
Le travail débuta aux environs de 1483 et dura une dizaine d’années. 

Les fresques de l’arc de triomphe sont consacrées à la vie de Marie, celles de la nef, dévouées à la Passion du Christ, et celles du revers de la façade représentent le Jugement Dernier. La surface peinte représente environ 220m2. Elles ont été réalisées dans une obscurité presque totale, les peintres s’éclairant à la bougie, et uniquement entre le printemps et l’automne, les mois d’hiver trop froids ne permettant aucune activité. 

On peut ainsi contempler la naissance de Marie, ses fiançailles, l’enfantement, la naissance de Jésus, la fuite en Egypte, le massacre des innocents, la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem et la Passion du Christ avec l’arrestation, la conduite devant le sanhédrin, puis devant Pilate, la crucifixion et la mise en croix de Jésus. 

Comme cela ne se faisait pas à l’époque il ne put signer son œuvre. Néanmoins, il eut l’idée de représenter un petit chien dans la scène de la flagellation du Christ, Canavesio étant le diminutif de « cane », chien en italien, qu’il a positionné sous l’échelle sous le balcon. 

Canavesio est un peintre aux multiples facettes. Originaire du Piémont, il fut aussi prêtre à Albenga, où il exerça aussi ses talents d’artiste. Il fut un très bon connaisseur des Ecritures et ses fresques ont été réalisées pour l’instruction des fidèles. Elles sont empreintes d’un très grand réalisme. 
Une rue de Nice porte son nom qui a été francisé en tant que « Rue Jean Canavese ».
Dans la région niçoise, on lui attribue les fresques de la chapelle des Pénitents Blancs de Peillon, la décoration de la chapelle Saint Sébastien à Saint Etienne de Tinée et le polyptique de Saint Antoine de Padoue à Lucéram. 

Cette chapelle peut se visiter du 1ermai au 30 septembre, elle est ouverte tous les jours. Je vous invite néanmoins à prendre contact avec l’Office du Tourisme avec Sandrine Gianneti responsable du Bureau d'information Touristique de La Brigue ou Cyril Darius Guide au Bureau d'information Touristique, au 04 83 93 95 50, et que je remercie chaleureusement au passage pour leur accueil. 


Jean-Pierre Debernardi

Pour aller plus loin : 
https://www.labrigue.fr/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame-des-Fontaines_de_la_Brigue
http://peintures.murales.free.fr/fresques/Italie/Piemont/Canavesio.htm
http://boowiki.info/art/peintres-italiens-du-xve-siecle/giovanni-canavesio.html