Chapelle Saint-Jean Baptiste

La Chapelle Saint-Jean de La Turbie
 
Restauration 1991
Sur la façade :
            DIVI JOHANNES BAPTISTAE MAXIMO
Divin Jean-Baptiste le plus grand (des enfants des hommes)
MDCCCLXIV 1864
 
La Capelle Saint-Jean, située au cœur même du village de La Turbie, insérée dans le quadrilatère central et massif des anciennes demeures, avec son unique façade sur la place de même nom, remonte aux plus lointaines racines de la tradition religieuse de la communauté turbiasque.
Un document des Archives municipales de 28 octobre 1770 fait mention des « Gonfalons » - i Gonfaloni – de ce lieu réunis en leur oratoire de la chapelle Saint-Jean. Paul Canestrier fait s’établir les confréries de « Gonfalon » ou de la « Sainte-Croix » - les Pénitents Blancs - , en Pays niçois, au début du XVème siècle.
On peut penser que cet emplacement avait dû être affecté au culte dès l’édification des « domus » du bourg fortifié, le « castri Torbia », au XIIème siècle, par les chefs de famille qui le dédièrent suivant l’usage, à l’époque du passage des templiers vers l’Orient chrétien, à saint Jean-Baptiste.
La Chapelle, en son architecture actuelle, remonte à la rénovation de 1864 (d’où l’inscription sur la façade), entreprise par le « Conseil de fabrique », sous le Second Empire ; l’autel avec son retable, de facture baroque, sont de 1709, année d’une réfection antérieure ; le tableau peint par un anonyme du XVIIème siècle.
La confrérie locale des Pénitents Blancs devait cesser ses activités et s’éteindre au cours des premières années du XXème siècle et la chapelle – propriété communale – délaissée, subissait alors, avec des affectations diverses, les outrages destructeurs du temps.
Il convient de rappeler, toutefois, que l’abbé Louis Mat, curé de la paroisse de La Turbie de 1935 à 1967, y fit quelques travaux, dont la précédente réfection de la toiture et y célébrait des offices durant l’hiver.
Ainsi, cet édifice témoigne-t-il de la riche tradition religieuse de notre communauté et de la profondeur de nos racines.
Au moment présent, où nos générations assistent à une complète et radicale transformation du paysage de notre terroir, à l’évidence, nous devons nous féliciter de cette restauration de 1991 qui, à la fois, redonne animation et vie à la chapelle et sauvegarde cet élément de notre patrimoine historique.
 
A La Turbie, le 19 juillet 1991
André FRANCO
 
  • Le vitrail de la façade a été réalisé par Monsieur Georges ALLART et posé le 11 septembre 1998.
  • Les messes de la semaine sont maintenant célébrées dans la Chapelle.
  • L’ancien Chemin de Croix de l’église Saint-Michel, daté 1911, a été retrouvé dans la sacristie de la Chapelle ; restauré par l’Association Saint-Michel, il attend à être posé sur les murs.                                                                                                                    31 août 2017

Les feux de la Saint-Jean
Les 23 et 24 juin marquent le solstice d’été et les jours les plus longs de l’année. En notre village, la veille de la fête du saint, la population est conviée à se réunir place Saint-Jean. Puis à l’issue de la messe célébrée en la chapelle Saint-Jean, on procède à l’allumage du feu dit de la Saint-Jean, avec farandoles et sauts au-dessus des flammes, à la grande joie des enfants, sous la vigilante attention des membres du corps des pompiers volontaires de la commune, en présence du Maire et des élus.